ACTUALITÉS

Commission covid bruxelloise
« Ne pas tomber dans le piège belge: "C'est la faute de l'autre"»
Le vendredi 25 septembre 2020

Après le fédéral, la Flandre et la Wallonie, la Région bruxelloise a installé, ce vendredi 25 septembre, sa commission spéciale consacrée à la gestion de la crise Covid par les autorités.

DéFI y sera représenté par les députés bruxellois Marie Nagy et Christophe Magdalijns. « L’installation de la commission spéciale Covid du Parlement bruxellois est importante, il s’agit de regarder rétrospectivement ce qui s’est passé, ce qui n’a pas fonctionné  et ce qui a bien fonctionné, rappelle Marie Nagy. Mais il s’agit de se centrer sur les compétence de la Région bruxelloise : en prévention de la santé, en gestion des maisons de repos et aussi la transmission, la chaîne de commandement, des décisions fédérales y compris jusqu’aux communes en matière de matériel , de tests, de sécurité. Il faut vraiment éviter le piège typiquement belge qui consiste à se renvoyer la balle : « Ce n’est pas nous, c’est le fédéral, c’est la faute des autres. » Et enfin la crise sanitaire a des impacts économiques et sociaux importants, la Région a également pris des décisions conséquentes pour soutenir les personnes et les secteurs économiques. Je pense que nous devons faire un travail sérieux et responsable au nom de toutes les victimes, des familles et des difficultés vécues par les Bruxellois et les Bruxelloises. L’objectif étant de rédiger des recommandations pour que à l’avenir les pouvoirs publics bruxellois puissent affronter ce type de pandémie d’une meilleure manière, ayant tiré de leçons. »

Tirer des leçons pour une future crise

Christophe Magdalijns estime pour sa part que « les leçons que nous allons tirer doivent nous guider vers la construction d’un modèle de gestion des crises sanitaires » : « Une commission spéciale est destinée à tirer les leçons du passé, de ce qui nous est arrivé (et nous arrive encore). Il s’agit d’apprendre de la crise que nous vivons. Une crise à laquelle nous n’étions pas préparés car nous avons négligé en amont un risque collectif grave que constituent les pandémies. Il est difficile de plaider l’ignorance totale. Dans un passé récent, d’autres régions du monde ont connu des épisodes pandémiques graves. Nous aurions dû nous en inquiéter. Ne vivons-nous pas dans une monde globalisé ? La gestion de risques est une anticipation. Elle nous a fait défaut. Pourquoi? Nous ne pouvons nous soustraire à cette responsabilité générale qui interroge tous les intervenants publics de la chaîne de soins et de la gestion des risques sanitaires. »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
“Il faut que l’on repense la mécanique de la prise de décision”
Covid-19 “Il faut que l’on repense la mécanique de la prise de décision”
“Pour DéFI, le système idéal reste une taxation kilométrique intelligente concertée entre les 3 régions. À défaut, il privilégie un péage zonal”
Région bruxelloise “Pour DéFI, le système idéal reste une taxation kilométrique intelligente concertée entre les 3 régions. À défaut, il privilégie un péage zonal”
« Le contrôle démocratique en sort renforcé ! »
Conseil communal virtuel « Le contrôle démocratique en sort renforcé ! »
“Il est inconcevable que le choix libre d’aller vivre en maison de repos soit l’objet d’une discrimination en cas d’épidémie”
Parlement bruxellois “Il est inconcevable que le choix libre d’aller vivre en maison de repos soit l’objet d’une discrimination en cas d’épidémie”