ACTUALITÉS

Communales, un an après : Jette
Myriam Vanderzippe : "il faut développer la mobilité douce dans le Nord de Jette"
Le mardi 8 octobre 2019

Il y a un an, nous votions pour les élections communales. A cette occasion, nous faisons le point sur la politique menée dans chaque commune de la Région bruxelloise où DéFI compte des élus, que ce soit dans la majorité ou dans l’opposition.

La transition numérique se met en place

Myriam Vanderzippe, cheffe de file DéFI (opposition) au conseil communal de Jette, dresse un bilan partagé mais plutôt positif dans l’ensemble : « DéFI Jette a marqué son accord sur plusieurs initiatives dont la digitalisation de l’administration. Celle-ci permet d’obtenir de nombreux documents administratifs sans se déplacer jusqu’à la maison communale. Elle permet également aux parents de s’inscrire sur une liste d’attente pour obtenir une place en milieu d’accueil pour leur enfant.

Dans la même idée de transition vers le numérique, l’application Konecto permet une communication plus simple et plus directe entre les directions d’école et les parents. L’école peut envoyer des informations directement sur l’application accessible sur smartphone, tablette ou ordinateur. »

Jette teste actuellement les « rues scolaires » qui permettent la fermeture temporaire des entrées et sorties d’école pour une zone plus sécurisée à l’heure d’arrivée et de sorties des élèves : « Si ce test est concluant, le dispositif sera étendu à toutes les écoles. La rue où se trouve l’école est alors uniquement accessible aux cyclistes, piétons et véhicules de services. »

Un effort à faire sur la propreté et la mobilité douce

Myriam Vanderzippe souligne le manque de vision de certains échevins concernant la propreté de la commune : « selon certains, le déchet attire le déchet et ça justifie le fait de diminuer de moitié les poubelles publiques se trouvant dans les rues de la commune. DéFI Jette n’est pas du tout en accord avec cette proposition qui, pour nous, n’est pas la bonne solution. Il suffit de voir le nombre de poubelles pleines et de déchets traînant à certains endroits de la commune. »

Concernant la mobilité douce, la cheffe de file pense que des efforts sont encore à fournir notamment sur le déplacement à vélo : « Nous devons repenser notre façon de nous déplacer pour éviter de prendre systématiquement notre voiture mais il faut que les infrastructures suivent. Oui, Jette pense aux infrastructures mais pas partout. J’ai demandé que des parcs à vélos soient prévus dans le nord de Jette où ils sont inexistants à ce jour. Ma demande reste malheureusement sans résultat. »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
L’app « Fluicity » pour être davantage à l’écoute des citoyens
Ganshoren L'app "Fluicity" pour être davantage à l'écoute des citoyens
10 ans du Centre Malou : « Les seniors peuvent participer à autant d’activités qu’ils souhaitent »
Woluwe-Saint-Lambert 10 ans du Centre Malou : "Les seniors peuvent participer à autant d’activités qu’ils souhaitent"
Alain Kestemont : « Nous allons mettre en place un parrainage de jeunes en difficultés par des policiers de notre zone »
Communales, un an après : Anderlecht Alain Kestemont : "Nous allons mettre en place un parrainage de jeunes en difficultés par des policiers de notre zone"
Patrick Pynnaert : « On ne respecte pas la mémoire »
Fort de Cognelée Patrick Pynnaert : "On ne respecte pas la mémoire"