ACTUALITÉS

Interview de rentrée
"Mon but ? Continuer à améliorer les choses et à faire bouger Bruxelles"
Le mardi 24 septembre 2019

Ce lundi 23 septembre, Bernard Clerfayt, ministre bruxellois, était l’invité de Radio Judaïca pour une interview de rentrée.

Sur sa compétence de ministre de l’emploi et de la formation, une auditrice pose une question concernant la reconversion des 40 ans et + : « On pense beaucoup aux jeunes lorsqu’on parle d’emploi mais pas des 40 ans et + qui peuvent parfois avoir été exclu du chômage, ne pas avoir droit au CPAS, avoir un emprunt hypothécaire à rembourser et malgré tout, devoir assumer le coût de formations courtes de reconversion. Quelque chose est-il mis en place pour les aider ?« 

Bernard Clerfayt mentionne alors l’accord du gouvernement récemment signé : « Dans l’accord de gouvernement, il y a un paragraphe sur la remise à l’emploi des personnes « plus âgées » c’est-à-dire 40-50 ans et plus. Il est vrai qu’on parle beaucoup des jeunes et on a donc beaucoup travailler sur le chômage des jeunes. Il a d’ailleurs énormément baissé sous la précédente législature de Didier Gosuin. Il y a tout un plan d’accompagnement des jeunes qui a été mis en place et a très bien fonctionné. Ce plan, nous voulons maintenant l’étendre à tous en tant que « garantie solution ». Toutes les catégories d’âges pourront donc avoir accès à un bilan de compétences et à des aides pour retrouver un travail.« 

Bernard Clerfayt insiste également sur la formation : « Il y a des offres d’emploi en permanence en Région bruxelloise mais on constate un écart important entre les compétences des travailleurs et celles recherchées par les entreprises et ce, en matière linguistiques ou de connaissances manuelles et numériques. L’enjeu est d’investir sur l’ensemble des formations professionnelles qualifiantes et notamment de travailler avec les secteurs professionnels en leur demandant de quels types de profils ils ont besoin. On va continuer la mise en place de pôle emploi-formation pour orienter les demandeurs d’emploi vers des formations qui répondent aux exigences des entreprises« .

Bernard Clerfayt a également, dans son portefeuille de ministre, la compétence du bien-être animal alors comment « punir » un propriétaire d’animal dont la maltraitance est avérée : « il y a déjà une loi en Région bruxelloise et des actions de contrôle et d’inspection mais pendant cette législature, je souhaite moderniser le cadre légal qui s’applique à la protection animale pour qu’on puisse se référer à un seul texte. Je veux un cadre plus clair et plus précis.« 

Son mot de la fin concernant son défi pour la législature : « Continuer à améliorer les choses et à faire bouger Bruxelles« .

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Pénurie de médecins : Les partis francophones de la Vivaldi renient leurs promesses
INAMI Pénurie de médecins : Les partis francophones de la Vivaldi renient leurs promesses
Crise covid-19 : Il va falloir un langage plus clair à l’égard de la population
Fédéral Crise covid-19 : Il va falloir un langage plus clair à l'égard de la population
« Il faut sécuriser la Promenade verte pour une cohabitation harmonieuse des usagers »
région bruxelloise "Il faut sécuriser la Promenade verte pour une cohabitation harmonieuse des usagers"
François De Smet : « Les replis nationalistes ne résistent pas une fois que l’urgence est là »
interview François De Smet : "Les replis nationalistes ne résistent pas une fois que l'urgence est là"