ACTUALITÉS

Molenbeek
Michaël Vossaert emmènera une liste DéFI incarnant l'alternative
Le jeudi 1 mars 2018

Ce jeudi 1er mars, accompagné des membres de la section de DéFI Molenbeek-Saint-Jean, Michaël Vossaert, tête de liste DéFI à Molenbeek, a présenté à la presse les premières lignes de force à l’approche des élections communales d’octobre 2018.

 

Pas de préaccord – DéFI est libre et indépendant face à l’électeur

Aujourd’hui encore, jeux et calculs politiques en vue de former des accords préélectoraux se dessinent à l’insu des Molenbeekois. Pour DéFI Molenbeek, il n’est pas question d’y participer en confisquant aux citoyens la possibilité d’exprimer leur choix lors des élections. DéFI Molenbeek composera une majorité uniquement avec des partenaires démocrates qui auront reçu le soutien de la population.

« DéFI refuse toute logique de préaccord et se présente libre et indépendant face aux Molenbeekois, assure Michaël Vossaert. Pour preuve, nous irons dans les prochaines semaines vers les Molenbeekois pour récolter leur signature nécessaire afin de présenter notre liste. »

 

La nécessité d’un débat de fond

Depuis 2012, nous assistons à une opposition entre deux personnes et non à un débat sur des projets concrets et dans l’intérêt des citoyens.

Aujourd’hui, force est de constater que nombreux regrettent le manque de vision et de perspective pour notre commune à long terme. Ce qui traduit dès lors par une forme d’autosuffisance et d’installation dans le confort du pouvoir pour certains. DéFI Molenbeek a d’ailleurs réalisé une analyse sévère mais nécessaire du bilan de la majorité ici

Pour Michaël Vossaert, il faut bousculer les mentalités et poursuivre l’objectif de faire de Molenbeek une des communes phare de la Région bruxelloise dans les dix prochaines années.  

Ainsi, pour DéFI Molenbeek, la commune doit se distinguer des autres communes sur l’ensemble des deux prochaines mandatures par le développement de trois pôles d’excellence.  Le premier consacré à la Culture, le second au Sport et à la Jeunesse et le troisième à l’Emploi et l’Economie.

Cette ambition sera bien entendu encadrée par la nécessité d’une méthode basée sur l’évaluation des politiques initiées.  Cette exigence d’évaluation des politiques devra s’inscrire au départ de l’élaboration de la note de politique générale de la commune pour la prochaine mandature.

Dès lors, DéFI Molenbeek aura à cœur de défendre ce projet pour faire de Molenbeek, une commune plus ambitieuse et fière de son patrimoine culturel et historique.

 

Candidat-bourgmestre 

« En toute cohérence par rapport aux ambitions que nous portons pour la commune et de l’importance du projet des responsabilités qui en découlent, j’ai décidé après mûres réflexions et en concertation avec mon équipe de me présenter comme candidat-bourgmestre« , annonce Michaël Vossaert. 

« Ce n’est pas une candidature pour satisfaire un ego. En effet, en me levant chaque matin, je veux avec mon équipe trouver des solutions pour améliorer la gestion de Molenbeek et la rendre plus ambitieuse« , garantie la tête de liste DéFI à Molenbeek. 

La candidature de Michaël Vossaert témoigne du sérieux et de l’importance que DéFI Molenbeek porte à ce projet pour améliorer le quotidien des Molenbeekois.  

« Issue de cette nouvelle génération de politiques, j’ai cette volonté et cette énergie d’assumer pleinement mes responsabilités car je mesure ce que représente l’ampleur de la tâche.  A cette fin, je ne m’engagerai pas dans une logique de cumul des mandats comme d’autres mais serai investi quotidiennement pour ma commune », conclut-il. 

 

 

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Olivier Maingain : « Il va falloir faire des économies à la FWB et pour cela il faudra une large majorité »
fédération wallonie-bruxelles Olivier Maingain : « Il va falloir faire des économies dans les institutions francophones et pour cela il faudra une large majorité »
A Fleurus, DéFI fait voter une motion contre l’extrême-droite
hainaut A Fleurus, DéFI fait voter une motion contre l'extrême-droite
Cécile Jodogne regrette la décision des pompiers de quitter la table des négociations syndicales
région bruxelloise Cécile Jodogne regrette la décision des pompiers de quitter la table des négociations syndicales
Pour François De Smet, « les partis démocratiques doivent s’emparer du Parlement pour réconcilier citoyens et politiques »
fédéral Pour François De Smet, « les partis démocratiques doivent s'emparer du Parlement pour réconcilier citoyens et politiques»