ACTUALITÉS

Molenbeek
Michaël Vossaert, 2e personnalité politique en qui les électeurs ont le plus confiance
Le mardi 17 avril 2018

A l’approche des élections communales d’octobre, le quotidien La Capitale du groupe Sudpresse livre les résultats d’un nouveau sondage relatif au taux de confiance des électeurs à Molenbeek ce mardi 17 avril. 

Michaël Vossaert s’est vue gratifier de la 2e place, et les intentions de votes pour DéFI ne cessent de croître à Molenbeek, avec 17.6%. Après avoir présenté à la presse ses propositions tout début mars, la liste DéFI convainc de plus en plus de Molenbeekois. “Molenbeek doit pouvoir profiter pleinement du redéveloppement économique de la Région bruxelloise”.

 

Pour atteindre ce but, l’équipe de Michaël Vossaert a établi six priorités

 

Nous sommes ambitieux pour Molenbeek. À court terme, nous voulons mettre la priorité sur la sécurité et la propreté. Mais notre programme est en cours d’élaboration. Nous testons nos propositions sur le terrain que nous affinons en fonction des retours de la population”, explique Michaël Vossaert.

 

Mais, le chef de file DéFI sait qu’il ne s’agit que d’une tendance, et qu’il est important de continuer à faire des propositions en lien avec les besoins quotidiens des citoyens. “C’est ça le plus important, notre projet avec les habitants pour les Molenbeekois”.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Auderghem, première commune bruxelloise à s’engager avec Give a Day
Région bruxelloise Auderghem, première commune bruxelloise à s’engager avec Give a Day
Bis repetita antisémite à Alost : il est temps d’agir !
Bis repetita antisémite : il est temps d’agir ! Carnaval d'Alost
DéFI veut faire d’Ixelles une commune « PMR admises »
Région bruxelloise DéFI veut faire d'Ixelles une commune "PMR admises"
Gisèle Mandaila : « Il n’y a pas de hiérarchie entre les discriminations »
DéFI Femmes Gisèle Mandaila : "Il n'y a pas de hiérarchie entre les discriminations"