ACTUALITÉS

Mobilité des enseignants
La proposition de DéFI adoptée à l’unanimité
Le jeudi 25 avril 2019

Victoire pour DéFI ce mercredi 24 avril au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles : la séance plénière a en effet adopté à l’unanimité la proposition déposée par les députés DéFI Joëlle Maison, Caroline Persoons et Emmanuel De Bock, dans une perspective de décloisonnement des réseaux d’enseignement.

La mobilité des enseignants entre les trois réseaux d’enseignement y est déclarée de même que la portabilité de l’ancienneté administrative des enseignants d’un PO (pouvoir organisateur) à l’autre.

« Les enseignants doivent être au cœur du succès du Pacte d’excellence. Or, près de la moitié d’entre eux abandonne le métier au cours de leurs 5 premières années de carrière avec comme effet une pénurie sans précédent. Ils sont d’autant plus exposés à l’instabilité, spécialement en début de carrière, que le cloisonnement actuel conduit à des situations absurdes, notamment du fait de l’impossibilité pour un enseignant de faire valoir son ancienneté de service lorsqu’il change de réseau. C’est un moment historique car notre système éducatif organisé en réseaux cloisonnés constitue depuis des décennies une entrave à l’exercice serein du métier d’enseignant et à l’indispensable mixité qui fait la richesse de toute société », explique Joëlle Maison.

Cette proposition devrait être traitée en priorité par le nouveau gouvernement lors de la prochaine législature.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Olivier Maingain :  « DéFI a maintenu sa ligne laïque »
région bruxelloise Olivier Maingain : « DéFI a maintenu sa ligne laïque »
François De Smet : « Accueillir dignement des demandeurs d’asile, cela ne n’est pas mener une politique nouvelle »
Chambre François De Smet : « Accueillir dignement des demandeurs d'asile, cela ne n'est pas mener une politique nouvelle »
Jonathan de Patoul : « Se sentir honteux devant une situation injuste donne envie de se battre même si on n’en n’est pas responsable »
à la rencontre de nos élus (4) Jonathan de Patoul : « Se sentir honteux devant une situation injuste donne envie de se battre même si on n'en n'est pas responsable »
DéFI désigne ses chefs de groupe aux Parlements bruxellois
région bruxelloise DéFI désigne ses chefs de groupe aux Parlements bruxellois