ACTUALITÉS

Milieu carcéral
DéFI veut que les agents soient davantage soutenus !
Le jeudi 14 mars 2019

DéFI soutient la loi instaurant le service minimum garanti en prison, qui représente une nécessité pour les droits fondamentaux des détenus. Ce projet de loi ne peut cependant être considéré autrement que comme une étape nécessaire dans un processus beaucoup plus important et qui doit être vu à long terme. 

Pour Sophie Rohonyi, 2ème candidate DéFI sur la liste à la Chambre pour Bruxelles, « il faut maintenant veiller à réduire les causes des grèves en soutenant les agents dans leur formation, en leur offrant un vrai soutien et en réduisant la population carcérale! » 

Les agents pénitentiaires jouent un rôle central dans la vie des prisons. De jour comme de nuit, ils assurent le maintien de l’ordre, évitent des émeutes et des évasions, font respecter les règlements et gèrent les conflits entre détenus. Ils vérifient également les courriers et appels des détenus et ont ainsi un pouvoir énorme sur la vie privée et l’intimité des détenus. Aujourd’hui, il est indéniable que le personnel carcéral manque de soutien et travaille dans des conditions exécrables.

À l’écoute, DéFI propose de :

  • mettre sur pied, à l’instar de la France, un Institut de formation pénitentiaire pour assurer la formation de base et continuée des agents,
  • atténuer dans la mesure du possible l’impact négatif d’un emprisonnement, et ce en investissant dans la réinsertion des détenus et en valorisant leurs compétences afin qu’ils trouvent leur place dans la société. Ceci aiderait à la réduction de la population carcérale et limiterait les risques de récidive,
  • mieux soutenir le personnel carcéral en évaluant les besoins en personnel dans les établissements pénitentiaires et en adoptant le cadre et les campagnes de recrutement en conséquence, ainsi qu’en assurant aux agents pénitentiaires un suivi psychologique régulier.

« Nous manifestons également l’espoir d’amorcer la première étape d’un investissement plus conséquent concernant les conditions des agents pénitentiaires ainsi que celles des détenus dans le milieu carcéral belge« , conclut Olivier Maingain, président de DéFI.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Elections 2019 : DéFI est favorable à la mise en place d’une commission parlementaire sur l’histoire coloniale
Elections 2019 DéFI est favorable à la mise en place d'une commission parlementaire sur l'histoire coloniale
Pour DéFI, la justice n’est pas un luxe mais un bien de première nécessite !
Hainaut Pour DéFI, la justice n'est pas un luxe mais un bien de première nécessite !
DéFI souhaite exonérer de tout impôt les premiers 13.670 € de revenus par an pour pallier l’affaiblissement du pouvoir d’achat
Brabant wallon DéFI souhaite exonérer de tout impôt les premiers 13.670 € de revenus par an pour pallier l'affaiblissement du pouvoir d'achat
Pass mobilité, formation en alternance et congé de paternité, 3 propositions défendues par Cécile Jodogne
Région bruxelloise Pass mobilité, formation en alternance et congé de paternité, 3 propositions défendues par Cécile Jodogne