Qui est Olivier Maingain ?

Bourgmestre : Participation citoyenne – Administration générale – Ressources humaines – Marchés publics – Gestion du patrimoine – Prévention – Police – Enseignement francophone – Culture – Information/Communication.

Président de DéFI

Député fédéral

Parcours professionnel :

Licencié en droit et agrégé de l’enseignement moyen du degré supérieur
1982 – 1988 : avocat au Barreau de Bruxelles
1983 – 1987 : président des Jeunes FDF
1987 – 1994 : directeur du Centre d’Étude Jacques Georgin
1989 – 1991 : directeur adjoint du cabinet du ministre-président de la Communauté française
1989 – 1995 : député régional bruxellois et chef de groupe à l’Assemblée de la Commission communautaire française
1991 – 1995 : chef de groupe au Parlement de la Communauté française
Depuis 1991 : député fédéral
Depuis 1995 : président de DéFI
2001 – 2004 : président du port de Bruxelles
Depuis 2006 : bourgmestre de Woluwe-Saint-Lambert

Priorités :

« La Liste du Bourgmestre a mené à bien de nombreuses réalisations : la rénovation de l’ensemble du patrimoine architectural communal, le renforcement de la sécurité – avec des statistiques de criminalité inférieures à la moyenne régionale. Nous avons mené des actions concrètes pour assurer la propreté publique (nettoyage gratuit des tags, poubelles anti-renards, renforcement des équipes en rue, lutte contre les incivilités). Nous poursuivons les aménagements de l’espace public tout en renforçant la sécurité routière.
Nous organisons un enseignement communal de qualité, qui mise sur l’épanouissement mais aussi la responsabilisation des plus jeunes. Nous sommes fiers d’appliquer les principes d’une véritable démocratie participative, avec la consultation des habitants sur l’ensemble des dossiers d’aménagement de l’espace public ou des matières qui les concernent directement. Nous nous sommes engagés dans une gestion communale durable et respectueuse de l’environnement.

Nous menons une gestion rigoureuse des deniers publics, ce qui nous permet de financer de nouveaux projets, tels l’éco-quartier Schuman-Charmille, sans augmenter la pression fiscale communale sur les citoyens. De nombreux projets nous attendent encore pour faire de Woluwe-Saint-Lambert une commune encore plus exceptionnelle»