ACTUALITÉS

Province du Luxembourg
Libramont donne le coup d'envoi de sa Quinzaine de la BD
Le mercredi 15 septembre 2021

En 2019, le Musée de la BD de Bruxelles soufflait ses 30 bougies. A cette occasion, désireuse de sortir de ses murs, l’institution avait sollicité la Commune de Libramont-Chevigny pour une collaboration. C’est ainsi que la première édition de la Quinzaine libramontoise de la BD avait vu le jour. A l’époque, le souhait de pérenniser l’événement avait été formulé par les organisateurs. La BD s’invitera donc de nouveau à Libramont du dimanche 26 septembre au dimanche 10 octobre.  

 

Jonathan Martin, échevin de la Culture et du Tourisme, et Isabelle Glaise, responsable de la Bibliothèque communale, sont les initiateurs du projet. Ils nous en parlent.  

 

« S’il existe déjà pas mal d’événements autour de la bande dessinée, nous avions la volonté de sortir des sentiers battus et de proposer quelque chose de différent. C’était déjà le cas en 2019 et ce le sera encore plus en 2022« , déclare d’emblée Isabelle Glaise. « La programmation de cette édition s’articule en fait autour de 4 pôles et de 3 dates immanquables, sans oublier notre invité d’honneur : Frank Pé. Il y aura aussi l’un ou l’autre événement parallèle et deux conférences organisées dans le prolongement de la Quinzaine« , enchaîne Jonathan Martin.   

 

L’affiche dévoilée, on découvre en effet qu’un pôle forestier permettra la découverte d’une balade thématique, que la Bibliothèque communale célèbrera les 70 ans des albums en français de Bob et Bobette, que le Centre culturel mettra à l’honneur le bédéiste Frank Pé et qu’un pôle commercial, tout comme la première année, permettra de redécouvrir les grands classiques de la BD à travers un circuit de vitrines peintes.  

 

« La création de la Balade du 9e Art a vraiment été le point de départ de la préparation de cette seconde édition. Nous souhaitions laisser une trace durable de notre collaboration avec le Musée de la BD de Bruxelles, mais aussi faire le lien avec les auteurs de BD de la province de Luxembourg« , commente l’échevin libramontois.  

 

C’est ainsi que cette nouvelle promenade thématique sur le territoire communal permettra de découvrir, en pleine forêt et sur parcours de 6,3 km, une trentaine de tableaux issus d’une exposition du Musée de la BD. Il s’agit en fait d’évocations, par de célèbres dessinateurs, du magnifique bâtiment Horta abritant l’institution. Les portiques de l’exposition côtoieront 8 stations consacrées aux bédéistes de la province. Des stations qui associeront panneau d’information et silhouette de personnage à taille humaine. Enfin, la présence d’une boîte à BD sur le parcours sera l’occasion pour les promeneurs de marquer une pause-lecture dans leur balade.  

 

A la Bibliothèque communale, c’est l’univers du Flamand Willy Vandersteen qui sera mis à l’honneur. Du 26 septembre au 23 octobre, Bob et Bobette, Sidonie, Lambique, Jérôme et le professeur Barabas seront donc les maîtres des lieux pour le plus grand plaisir des nostalgiques de cette œuvre populaire. « Nous avons eu la chance de pouvoir compter sur le soutien des éditions Standaard pour ce projet. Il y a aussi quelques belles collaborations à épingler. Avec le Musée de la BD, bien évidemment. Mais aussi avec la Ville de Blankenberge, qui nous prête gracieusement quelques belles pièces comme la fameuse machine à remonter dans le temps, ainsi qu’avec le plus important fan-club francophone de Bob et Bobette« , détaille la responsable de la Bibliothèque.   

 

S’agissant du circuit des vitrines peintes, initialement cantonné au centre-ville, les organisateurs précisent qu’il a été étendu jusqu’à Recogne et qu’il comptera près d’une cinquantaine de vitrines. Le week-end du client, organisée les 2 et 3 octobre, sera plus particulièrement l’occasion de le découvrir.  

 

Mais la cerise sur le gâteau, c’est bien évidemment cette grande rétrospective consacrée au génialissime Frank Pé que le Centre culturel accueillera du 2 octobre au 12 novembre et qui se clôturera par une conférence pour le moins insolite. « Frank Pé, c’était une évidence ! Il y d’abord son univers : les animaux, la nature en général. Ce rapport à la nature, c’est quelque chose qui parle évidemment aux habitants d’une région comme la nôtre. Il y a aussi le caractère engagé de son œuvre. Avec les problèmes environnementaux que nous connaissons actuellement, on joint l’utile à l’agréable. On ne passera pas non plus à côté de « La Bête« . Le marsupilami, c’est une référence connue de tous. Mais la manière dont Frank Pé l’a réinventé est tout simplement géniale », explique M. Martin.  

 

Notons enfin que l’AKDT, durant la Quinzaine, propose un stage autour de la création de personnages de BD en compagnie du bédéiste Sabri Kaski. Ce stage est accessible dès 16 ans, se déroulera les 2 et 3 octobre à la Maison Marie Howet et se clôturera par une rencontre avec l’auteur ouverte à tous.

Dans la même rubrique
“Le choix énergétique nécessite de sortir des postures et des dogmes »
Université d'été - Politique énergétique : l'heure du choix ? “Le choix énergétique nécessite de sortir des postures et des dogmes"
DéFI Wallonie en ordre de marche pour l’année 2021-2022
Rentrée politique DéFI Wallonie en ordre de marche pour l’année 2021-2022
Deux nouveaux visages au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles
rentrée parlementaire Deux nouveaux visages au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles
La Wallonie doit se donner les moyens de ses ambitions
Bien-être animal La Wallonie doit se donner les moyens de ses ambitions
Une bulle d’air médiévale pour permettre aux familles fragilisées de souffler un peu
Libramont-Chevigny Une bulle d'air médiévale pour permettre aux familles fragilisées de souffler un peu
Une œuvre comme enseigne pour la Maison Howet à Libramont
Province du Luxembourg Une œuvre comme enseigne pour la Maison Howet à Libramont