ACTUALITÉS

Province du Luxembourg
Libramont continue d'avancer sur le bien-être animal
Le mercredi 24 février 2021

Fin de l’année dernière, à l’occasion de la Journée mondiale des animaux, la Commune de Libramont-Chevigny présentait son plan d’actions en faveur du bien-être animal. C’est dans ce cadre que certaines campagnes ont été initiées en 2020 et viennent tout juste d’être relancées pour 2021. Une nouvelle organisation se met aussi en place pour encore mieux gérer les choses. L’échevin du bien-être animal, Jonathan Martin, fait le point. 

« Il y a d’abord la stérilisation des chats errants. Sans trop revenir sur le passé, il est quand même bon de rappeler que nous avions décidé de changer de prestataire car nos attentes au niveau du bien-être animal n’étaient pas rencontrées. J’estimais en effet que le recours à l’euthanasie était trop systématique (48,5 % en 2018 et 75 % en 2017). Pour la campagne 2020, avec la SRPA d’Arlon, aucune euthanasie n’a par contre été pratiquée », remarque l’échevin libramontois. 

Pour le dernier quadrimestre 2020, la Commune précise en outre que ce sont quelque 25 chats errants qui ont été stérilisés avant d’être relâchés sur le lieu de leur capture ou gardés au refuge en vue de leur adoption. 

La demande pour ce type d’opération étant là, le Collège communal a récemment décidé de relancer une campagne. Les premiers trappages auront lieu les 5, 7 et 12 avril. Les habitants de la commune confrontés à cette problématique peuvent, dès à présent, s’inscrire auprès du service environnement (061 / 51 01 25 – christoph-henry.mouzon@libramont.be). Le moment venu, ils seront contactés par la SRPA pour les modalités pratiques.

Outre la stérilisation des chats errants, on se souvient que la Commune de Libramont-Chevigny avait également décidé d’intégrer un volet social à sa politique en atière de bien-être animal. 

« Force est de constater que l’animal de compagnie joue un rôle positif dans certaines situations socialement compliquées : c’est clairement une présence qui permet de briser la solitude. Malheureusement, les épreuves de la vie font que les moyens manquent parfois pour permettre la prise en charge optimale de l’animal. C’est ainsi que nous avions décidé d’instaurer en 2020 un régime d’aides permettant aux plus fragilisés de faire toiletter leur chien et/ou stériliser leur chat domestique gratuitement », explique Jonathan Martin

Vu la demande, la Commune a décidé que ces actions seraient reconduites en 2021. 

« Même si la dynamique a été quelque peu freinée suite au reconfinement, plusieurs demandes ont déjà été satisfaites. Et lorsque nous avons interrompu la campagne, le 31 décembre, il y avait encore des sollicitations. Ces campagnes ont donc aussi été relancées. Les personnes concernées peuvent prendre contact avec le CPAS pour connaître la marche à suivre », précise l’échevin.

Un référent et une concertation

Suite au dernier appel à projets de la ministre Tellier, des éléments organisationnels sont aussi venus compléter le dispositif communal. « Le Collège a désigné un référent en matière de bien-être animal au sein de l’Administration communale. Cet agent sera vraiment le point de contact pour les citoyens. Le Collège a en outre décidé de mettre en place une concertation entre les différents acteurs concernés par la problématique du bien-être animal en vue d’une gestion coordonnée. Ce groupe travaillera notamment sur la question de la négligence et de la maltraitance. C’est un problème auquel il faut être attentif car les signalements se multiplient », conclut Jonathan Martin.

Dans la même rubrique
DéFI Wallonie demande une diminution du coût de l’abonnement TEC pour les moins de 25 ans
Mobilité DéFI Wallonie demande une diminution du coût de l'abonnement TEC pour les moins de 25 ans
Une fresque monumentale à la mémoire de Marie Howet
Libramont Une fresque monumentale à la mémoire de Marie Howet
Libramont : la motion en faveur des guichets adoptée à l’unanimité !
Libramont : la motion en faveur des guichets adoptée à l’unanimité !
Le Centre d’Études Jacques Georgin reconnu comme centre d’éducation permanente
Fédération Wallonie-Bruxelles Le Centre d'Études Jacques Georgin reconnu comme centre d’éducation permanente
Un guichet automatique, ça ne sourit pas et cela ne résout pas tout !
DéFI Wallonie Un guichet automatique, ça ne sourit pas et cela ne résout pas tout !
DéFI dénonce depuis des années la déshumanisation des gares !
Fermeture de guichets SNCB DéFI dénonce depuis des années la déshumanisation des gares !