ACTUALITÉS

Lutte contre l’antisémitisme et le racisme
DéFI dénonce le silence du Gouvernement et des partis politiques dans l’affaire du Carnaval d’Alost
Le jeudi 14 mars 2019

Il y a quelques jours, le Carnaval d’Alost laissait défiler des chars promouvant l’antisémitisme en caricaturant des juifs avec des nez crochus, avides d’argent, jouant avec des rats et des liasses de billets, utilisant des jeux de mots tels que « smaus » (“youpins »). Des participants suprémacistes étaient déguisés en membres du Ku Klux Klan et s’affichaient même avec le représentant de l’extrême droite Forza Ninove.

Pour Jonathan De Lathouwer, 3ème candidat effectif sur la liste DéFI à la Chambre pour Bruxelles, il est inacceptable que le bourgmestre de la commune, Christoph D’Haese (N-VA), defende les responsables de cette ignominie ‘au nom de la tradition’ ! “Ces faits graves ternissent la réputation de la Belgique car l’histoire le prouve, ces clichés engendrent à terme la violence raciste”, s’indigne Jonathan De Lathouwer.

Alors que l’UNESCO et l’Union Européenne demandent à la Belgique de prendre des mesures, ni le gouvernement, ni les partis politiques n’ont exprimé la moindre condamnation !

DéFI dénonce ce silence assourdissant et demande aux autorités politiques de lancer un signal fort à la population.Il n’y a pas de place pour la haine antisémite et raciste dans notre pays. La politique politicienne doit céder la place au combat pour les valeurs lorsque les circonstances l’exigent !”, poursuit Jonathan De Lathouwer.

En matière de lutte contre le racisme, DéFI entend lui-même envoyer un signal fort avec des propositions concrètes, notamment:

  • organiser, dès la constitution des prochains gouvernements, la concertation de l’ensemble des acteurs mobilisés dans la lutte contre le racisme en vue d’élaborer, ensemble, un plan d’action interfédéral contre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l’intolérance,
  • interdire les organisations qui incitent à la haine, au racisme et à la discrimination,
  • assurer l’enregistrement et le suivi des plaintes pour faits de racisme ou de discriminations,
  • suspendre les droits politiques en cas de condamnation à des faits de racisme,
  • développer des peines alternatives en cas d’infractions aux lois sur le racisme et la xénophobie,
  • étendre la possibilité d’aggravation de la peine à certains délits lorsqu’ils ont été inspirés par la haine.

Dans la presse :

DéFI s’étonne du silence de la classe politique belge face au char antisémite du carnaval d’Alost (Newsmonkey)

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
L’extrême droite et la droite flamandes s’allient pour mépriser une nouvelle fois les droits des femmes
dépénalisation de l'ivg L'extrême droite et la droite flamandes s'allient pour mépriser une nouvelle fois les droits des femmes
DéFI veut permettre aux associations d’attaquer en justice les auteurs de maltraitance animale
Bien-être animal DéFI veut permettre aux associations d’attaquer en justice les auteurs de maltraitance animale
« La coalition Arizona devrait plutôt s’appeler Grand Canyon en hommage aux scores extrêmement bas des partis qui la composent »
Gouvernement fédéral "La coalition Arizona devrait plutôt s'appeler Grand Canyon en hommage aux scores extrêmement bas des partis qui la composent"
« Les femmes méritent de voir leurs libertés protégées, et non sacrifiées sur l’autel de petits jeux politiciens »
IVG "Les femmes méritent de voir leurs libertés protégées, et non sacrifiées sur l'autel de petits jeux politiciens"