ACTUALITÉS

L'interview
Michaël Vossaert était invité sur BX1
Le vendredi 22 février 2019

Ce vendredi 22 février, Michaël Vossaert, député bruxellois et conseiller communal DéFI à Molenbeek-Saint-Jean, était l’invité de Stéphanie Meyer dans l’Interview sur BX1. Retour sur les temps forts.

Soutenir les manifestations, mais sans récupération politique

Le 15 mars prochain, les jeunes appellent à une grève générale pour le climat. Michaël Vossaert affirme soutenir l’action et toutes les autres manifestations allant dans ce sens, mais sans faire de récupération politique. En effet, « les jeunes demandent au monde politique d’agir, mais surtout d’écouter et de proposer des mesures concrètes et réalistes. Ils ne veulent pas de récupération politique », indique le député DéFI.

Toutefois, Michaël Vossaert rappelle que, malgré la grève, il est important de continuer à faire tourner l’économie et de faire en sorte qu’on poursuive le travail.

La “loi climat” : « un bon exemple que les responsables politiques doivent suivre »

« Aujourd’hui, il y a une urgence. Le débat ce n’est plus si on doit agir ou pas, mais comment il faut agir », souligne Michaël Vossaert. Dans ce sens, la loi climat portée par des experts, représente une méthode de travail avec des objectifs fixés et « est un bon exemple que le politique doit suivre », ajoute le député DéFI.

Par ailleurs, la Chambre se prononcera, le 21 mars prochain, sur une proposition de résolution déposée par Michaël Vossaert visant à inviter les membres du Parlement fédéral à adopter la loi climat.

Logement Molenbeekois : des responsabilités partagées à assumer

Depuis le 18 février, la région a repris la main sur la SISP (société immobilière de service public) et les organes de décision ont été suspendus. Pour le député DéFI, il faut aller plus loin. « Il y a une question de responsabilités partagées qu’il faut à un moment assumer ! Effectivement, il y a d’un côté la responsabilité du directeur, mais d’un autre côté il y a aussi une responsabilité politique partagée encore non assumée. La bonne gouvernance doit revenir dans la société », souligne Michaël Vossaert.

Ce jeudi 21 février, lors du conseil communal à Molenbeek, Michaël Vossaert a présenté différentes propositions pour le positionnement de la commune dans l’affaire du Logement Molenbeekois, à savoir : la création d’un groupe de travail commune-région, le renouvellement du conseil d’administration et l’amélioration de la communication du conseil communal afin de permettre une meilleure circulation des informations et garantir plus de transparence.

« Les mandataires DéFI ne sont pas déconnectés de la réalité »

Il est vrai que DéFI renouvelle les grandes figures du parti, mais « nous sommes actuellement dans une phase de transition, nous allons arriver avec une nouvelle équipe, Bernard Clerfayt, François De Smet, Sophie Rohonyi et la société civile. DéFI a toujours ouvert ses portes à la société civile, nos mandataires ne sont pas déconnectés de la réalité », conclut Michaël Vossaert.

Retrouvez l’interview dans son intégralité ici

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Journée mondiale de l’aide humanitaire : lutter contre les trafiquants d’êtres humains, non contre ceux qui sauvent des vies
Journée mondiale de l'aide humanitaire Lutter contre les trafiquants d’êtres humains, non contre ceux qui sauvent des vies
Jeunesse/Environnement : Une grainothèque pour sensibiliser au développement durable et favoriser la mixité sociale
Jeunesse/Environnement Une grainothèque pour sensibiliser au développement durable et favoriser la mixité sociale
Wallonie : Tubize relance son piétonnier à l’occasion d’un week-end de festivités
Wallonie Tubize relance son piétonnier à l'occasion d'un week-end de festivités
Mobilité : Woluwe-Saint-Lambert propose une prime aux habitants qui renoncent à la voiture
Environnement/Mobilité Woluwe-Saint-Lambert propose une prime aux habitants qui renoncent à la voiture