ACTUALITÉS

Province du Luxembourg
Libramont lance son plan de sauvegarde des faons
Le vendredi 21 mai 2021

Alors que chaque année, des milliers de faons et d’animaux sauvages sont mutilés ou tués accidentellement en Wallonie par les faucheuses lors de la fauche des prairies, la commune de Libramont a décidé de lancer une campagne de sauvegarde. 

A l’initiative de Jonathan Martin, échevin du bien-être animal et en collaboration avec l’ASBL « Sauvons Bambi », la commune de Libramont a décidé de lancer un plan de sauvegarde des faons. En effet, la récolte du foin dans les prairies fait chaque année des victimes collatérales : faons, oiseaux nicheurs, jeunes levrauts…

Les jeunes faons, par exemple, qui naissent pendant les mois de mai et juin, restent couchés dans les hautes herbes pour se cacher des prédateurs. Mais quand un agriculteur fauche son champ, au lieu de s’enfuir, ils restent immobiles et deviennent les malheureuses victimes des machines agricoles.

Une phase de test prise en charge par la commune

L’ASBL « Sauvons Bambi » collabore avec des pilotes de drones bénévoles, dont plusieurs sont originaires de la province de Luxembourg, afin d’effectuer un repérage via le contraste thermique. Pour Jonathan Martin, la collaboration était évidente : « À Libramont, il y a une réalité agricole et forestière qui coexiste. Je connaissais déjà les activités de l’association et je trouvais le concept sympathique. Les agriculteurs de la commune intéressés par le projet sont invités à se manifester auprès de la référente du service bien-être animal de la commune (au 061/51.01.67 ou par e-mail à l’adresse geraldine.ska@libramont.be). Une priorité sera donnée aux champs considérés à risques élevés : présence de chevreuils à proximité, orée d’un bois à maximum 400 mètres… Lors de la fauche du champ, un pilote bénévole viendra scanner au préalable la prairie avec un drone équipé d’une caméra thermique. Si un faon par exemple est découvert parmi la végétation, celui-ci sera balisé et une caisse sera installée sur l’animal pendant toute la durée de la fauche. Il s’agit ici d’une phase d’essai. Au niveau communal, nous allons prendre en charge les frais de déplacement de cinq campagnes de détection. Nous jouons le rôle de promoteur du service auprès des agriculteurs. Si c’est concluant, nous pourrions envisager d’autres collaborations. »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Carte blanche : « Plan taxi : sortons de l’impasse par le haut « 
Région bruxelloise Carte blanche : "Plan taxi : sortons de l’impasse par le haut "
Abattage rituel : “Comme ministre du Bien-être animal, je ne peux pas ne pas mettre ce dossier sur la table du gouvernement”
Interviews Abattage rituel : “Comme ministre du Bien-être animal, je ne peux pas ne pas mettre ce dossier sur la table du gouvernement”
Il faut renforcer la cybersécurité de nos hôpitaux bruxellois
Région bruxelloise Il faut renforcer la cybersécurité de nos hôpitaux bruxellois
François De Smet : “J’arrive 5 minutes avant le début de la plénière parce que j’aime ce calme avant la tempête”
Podcast François De Smet : “J’arrive 5 minutes avant le début de la plénière parce que j’aime ce calme avant la tempête”