ACTUALITÉS

Province du Luxembourg
Libramont-Chevigny réinvente le concept des boîtes à livres avec ses p'tites bibliothèques
Le mardi 6 juillet 2021

Le dimanche 11 juillet, la Commune de Libramont-Chevigny inaugure ses p’tites bibliothèques. Des boîtes à livres d’un genre nouveau, qui ont été installées à Libramont et dans les villages de la commune pour renforcer l’accès à la Culture. Le système des boîtes à livres existe, pour rappel, depuis de nombreuses années et permet à tout un chacun de prendre et de déposer librement des livres dans une boîte ou une armoire accessible à tous en permanence. Le principe repose sur le partage et vise à compléter l’offre de lecture d’un territoire donné. A Libramont-Chevigny, on vient donc de réinventer le concept.

« Il s’agit en fait de boîtes à livres institutionnelles, puisque c’est la Bibliothèque communale qui va les alimenter au départ des dons qu’elle reçoit et qui va en assurer le suivi. C’est ainsi que chaque boîte est parrainée par un membre de l’équipe« , explique Jonathan Martin, échevin de la Culture à Libramont-Chevigny.

Et Jonathan Martin de lister les avantages de la formule : « Cela permet d’abord d’éviter que les boîtes finissent par tourner à rien. C’est malheureusement souvent le cas avec les boîtes classiques. Il y a aussi la garantie de toujours avoir de la diversité et de la qualité dans les boîtes. Enfin, c’est une belle manière de valoriser les nombreux dons que nous réceptionnons« , détaille-t-il.

Mais la liste des spécificités du projet libramontois ne s’arrête pas là.

« Toutes les boîtes disposent aussi d’une vitrine avec deux compartiments. L’étage supérieur permettra la mise à l’honneur des auteurs de la région, tandis que l’étage inférieur présentera les coups de cœur de nos bibliothécaires. Dans les deux cas, les ouvrages exposés seront empruntables à la Bibliothèque communale. C’est aussi une façon d’y amener un nouveau public« , continue l’échevin.

Pas n’importe où !

Au total, les ouvriers communaux ont fabriqué une dizaine de boîtes. Huit de ces boîtes font partie intégrante du réseau des p’tites bibliothèque. Elles ont pris place au parc forestier de Bonance (Libramont) ainsi que dans les villages de Recogne, Rondu, Bougnimont, Sainte-Marie, Moircy, Bras-Haut et Presseux. Une neuvième boîte a été réservée pour un projet de quartier en collaboration avec l’AMO Inter-Actions (voir encadré), alors que la dixième sera installée sur le futur circuit de la Balade du 9e art et accueillera donc exclusivement des bandes dessinées.

« L’implantation des p’tites bibliothèques ne s’est pas faite au hasard. Il y avait d’abord la volonté d’en placer une dans chaque ancienne commune d’avant fusion. On peut donc vraiment parler d’un outil de décentralisation. Nous nous sommes aussi montrés attentifs aux suggestions formulées par les citoyens lors d’un sondage lancé il y a tout juste un an, tout en évitant d’empiéter sur les projets scolaires« , explique encore M. Martin.

Les différents sites ont aussi été choisis pour permettre d’y organiser des rencontres littéraires.

« La décentralisation doit aussi concerner les animations de la Bibliothèque communale. C’est ainsi que ces p’tites bibliothèques seront aussi des points de ralliement dans les villages pour des petites activités autour du livre. Des activités qui pourront être combinées avec une promenade ou la (re)découverte d’un élément du patrimoine local« , suggère l’échevin libramontois.

Et de rencontres littéraires, il en sera justement question pour l’inauguration des p’tites bibliothèques. Ce dimanche 11 juillet, la Bibliothèque communale invite en effet la population, autour des différentes boîtes à livres, à partager un moment de lecture avec des auteurs de la région.

Programme de l’après-midi :

14 h : Recogne (près de l’église) I Olivier Schier et sa BD « Magritte » ; Rondu (arrêt de bus près de l’église) I Violaine Marchal et son magazine « Esprit jardin » ; Bougnimont (arrêt de bus près de l’église) I Annie Wauthoz et son livre jeunesse « Strogoll » – lecture kamishibaï (théâtre de papier) ; Sainte-Marie (placette, départ des promenades) I Thierry Gridlet et son livre « Un pas plus loin », accompagné de l’artiste peintre Maryvonne Lefèbvre.

15 h 30 : Moircy (parking de l’école) I Olivier Schier et sa BD « Magritte » ; Libramont (plaine de jeux du parc forestier de Bonance) I Violaine Marchal et son magazine « Esprit jardin » ; Bras-Haut (chapelle de Lhommal) I Annie Wauthoz et son livre jeunesse « Strogoll » – lecture kamishibaï (théâtre de papier) ; Presseux (terrain de pétanque aux abords du Ravel) I Thierry Gridlet et son livre « Un pas plus loin », accompagné de l’artiste peintre Maryvonne Lefèbvre

Une boîte de quartier à Libramont

L’AMO est un service de soutien et d’aide éducative au bénéfice des jeunes et de leurs parents. Il s’agit d’un service non-mandaté, non contraignant et gratuit. Il met également en place des projets de prévention sociale afin d’améliorer l’environnement socio-éducatif des jeunes de la région. Depuis peu, le service a mis en place une street box à destination des habitants du quartier Arthur Levèbvre, Pie Martin et de la rue Courteroie, contenant livres et jeux accessibles aux enfants et jeunes de tout âge. En parallèle, l’équipe du service proposera des activités ludiques en collaboration avec les habitants du quartier.

Ce projet a vu le jour grâce au soutien de la Commune, de la Bibliothèque communale et des commerces locaux « Le temps de lire » et « Le temps de rêver » à Libramont. Le projet est également soutenu par le Conseil de Prévention de l’Aide à la jeunesse.

L’inauguration de cette boîte aura lieu, quant à elle, le vendredi 9 juillet. L’AMO donne rendez-vous aux habitants du quartier à 16 h pour diverses activités autour de la boîte. 

Une boîte à la gare en collaboration avec la SNCB

Récemment, la Commune de Libramont-Chevigny a été contactée par la SNCB dans cadre d’un projet de boîtes à livres qui concernerait une cinquantaine de gares du pays. « Nous avons bien entendu répondu positivement à la demande de collaboration, d’autant que l’équipe de la Bibliothèque communale gère déjà une vitrine dans la gare« , explique l’échevin Jonathan Martin. La boîte en question sera installée dans le courant du mois de septembre. Elle a été conçue dans le cadre d’un concours s’adressant à des étudiants en design industriel et fabriquée par une entreprise de travail adaptée au départ d’anciennes pièces de train. « Notre équipe fournira un stock de départ et veillera au bon état de la boîte ainsi qu’à son approvisionnement régulier« , précise l’échevin. 

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
“J’ai joué le rôle de lanceur d’alerte”
Woluwe-Saint-Lambert “J’ai joué le rôle de lanceur d’alerte”
Sans-papiers : Trois propositions pour en sortir par le haut
Carte blanche Sans-papiers : Trois propositions pour en sortir par le haut
“Sans-papiers : Nous ne voulons plus des méthodes de Theo Francken”
Interview “Sans-papiers : Nous ne voulons plus des méthodes de Theo Francken”
“Il y a des moments où il est complexe de décider. Je me demande tout le temps si j’ai pris la bonne décision”
Schaerbeek “Il y a des moments où il est complexe de décider. Je me demande tout le temps si j’ai pris la bonne décision”