ACTUALITÉS

Gestion de la crise
“Les nouvelles mesures ne doivent plus consister en une succession de décisions du ressort, un jour du fédéral, le lendemain des Régions et le surlendemain des Communautés”
Le jeudi 8 octobre 2020

Quel rôle précis assument aujourd’hui le fédéral et le CNS dans la gestion de la deuxième vague de coronavirus que subit notre pays ? Quelle est la stratégie du fédéral pour garder l’adhésion de la population aux mesures sanitaires ? Quelles mesures sont et seront prises pour soutenir les secteurs lourdement impactés par ces mesures ? Autant de questions qui, pour DéFI, demandent des réponses claires et concrètes ! Au Parlement fédéral, c’est notre députée fédérale Sophie Rohonyi qui a porté la voix de DéFI sur ces questions auprès du nouveau Premier ministre Alexander De Croo.

Comité de concertation vs Conseil National de Sécurité

La situation épidémiologique actuelle en Belgique est préoccupante et, pour Sophie Rohonyi, « elle nous imposait de resserrer la vis pour éviter une saturation de nos hôpitaux et un épuisement encore plus important de notre personnel soignant. »Cependant, notre députée fédérale se dit étonnée de voir le comité de concertation adopter les nouvelles mesures sanitaires à la place du CNS : « Comme si le politique mettait les experts de côté. Comme si les Régions devaient faire le sale boulot en complétant les mesures du fédéral.Tous les Belges sont prêts à poursuivre leurs efforts. Mais pour cela, les nouvelles mesures sanitaires doivent être cohérentes. Des mesures qui ne consistent plus en une succession de décisions qui ressortissent un jour du fédéral, le lendemain des Régions et le surlendemain des Communautés. »

Manque d’anticipation et de cohérence

Pour DéFI, il est regrettable d’avoir attendu le seuil critique pour réagir : « Il nous aurait fallu anticiper un plan clair de riposte, et non des décisions qui changent du tout au tout de semaine en semaine. Le Parlement doit soutenir les secteurs en souffrance  et garantir la continuité de tous les soins. C’est essentiel, en particulier en ce mois de sensibilisation au cancer du sein. Parce que nous ne pouvons pas applaudir le personnel soignant pour ensuite le mettre sous pression et l’obliger à traiter certains patients et pas d’autres selon leur pathologie » conclut Sophie Rohonyi.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
“Il faut que l’on repense la mécanique de la prise de décision”
Covid-19 “Il faut que l’on repense la mécanique de la prise de décision”
“Pour DéFI, le système idéal reste une taxation kilométrique intelligente concertée entre les 3 régions. À défaut, il privilégie un péage zonal”
Région bruxelloise “Pour DéFI, le système idéal reste une taxation kilométrique intelligente concertée entre les 3 régions. À défaut, il privilégie un péage zonal”
« Le contrôle démocratique en sort renforcé ! »
Conseil communal virtuel « Le contrôle démocratique en sort renforcé ! »
“Il est inconcevable que le choix libre d’aller vivre en maison de repos soit l’objet d’une discrimination en cas d’épidémie”
Parlement bruxellois “Il est inconcevable que le choix libre d’aller vivre en maison de repos soit l’objet d’une discrimination en cas d’épidémie”