ACTUALITÉS

fédération wallonie-bruxelles
Les jeunes de 12 à 18 ans doivent pouvoir reprendre les entraînements en extérieur
Le vendredi 8 janvier 2021
Les compétitions sportives ne reprendront pas avant le mois de mars, a annoncé la ministre des Sports de la FWB.
 
Pour les plus jeunes, la pratique d’un sport est pourtant bénéfique sur tous les plans, à commencer par la santé et le bien-être, tant physiques que mentaux.
 
Aujourd’hui, les députés à la Fédération Wallonie-Bruxelles Christophe Magdalijns et Michaël Vossaert demandent la reprise des entraînements sportifs en extérieur pour les 12-18 ans.
Actuellement, les moins de 13 ans sont les seuls à pouvoir s’entraîner.
 
Nos ados ont besoin de reprendre les activités en extérieur dans le cadre agréé des clubs et dans le respect des protocoles validés par les fédérations.
 
C’est une question de santé publique et de soutien à notre jeunesse qui vient de vivre des mois pénibles également. « Les dégâts de la crise sanitaire sur notre jeunesse sont sous-estimés. Il a pourtant été démontré que les jeunes sont particulièrement impactés par la crise. Les effets sont jugés délétères et les jeunes sont qualifiés de victimes silencieuses de la crise par les professionnels de santé. Le nombre de jeunes faisant appel aux services d’accompagnement psychologiques et psychiatriques a fortement augmenté », rappellent Christophe Magdalijns et Michaël Vossaert.
 
Concernant le sport en salle, la réflexion doit être poursuivie et la situation étudiée pour un retour à la normale le plus rapidement possible.
Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Reprise des activités sportives des ados, il en va de leur santé mentale !
Covid-19 Reprise des activités sportives des ados, il en va de leur santé mentale !
C’est horrible de donner de faux espoirs, on ne joue pas avec les nerfs des gens
coiffeurs C'est horrible de donner de faux espoirs, on ne joue pas avec les nerfs des gens
Un élève sur trois est concerné par le harcèlement. Pour DéFI, il faut délivrer aux écoles des outils et techniques de prévention et de répression du harcèlement
Journée internationale de l’éducation Un élève sur trois est concerné par le harcèlement. Pour DéFI, il faut délivrer aux écoles des outils et techniques de prévention et de répression du harcèlement
DéFI souhaite de nouvelles mesures pour le secteur du sport
Journée internationale du sport féminin DéFI souhaite de nouvelles mesures pour le secteur du sport