ACTUALITÉS

fédéral
« L'enjeu, c'est la façon dont le Parlement se fera mieux respecter à l'avenir »
Le vendredi 30 août 2019

Suite à la nomination par le gouvernement minoritaire en affaires courantes du candidat belge à la Commission européenne, un échange de vues avec le premier ministre était organisé ce vendredi 30 août en Commission des Relations extérieures de la Chambre. Si aucun vote n’était réglementairement prévu à l’issue de cette séance, elle a permis aux différents partis d’exprimer leur point de vue sur cette question. Pour DéFI, le député fédéral François De Smet a rappelé au premier ministre que le gouvernement aurait dû faire intervenir le Parlement dans la procédure : « En décembre dernier, vous n’aviez plus de majorité et, pour aller signer le Pacte sur les migrations à Marrakech, vous vous êtes souvenu qu’il y avait un Parlement fédéral dont vous avez sollicité la confiance. Ici, on nous explique qu’il y a urgence! Mais c’est le gouvernement qui a organisé l’état d’urgence dont il se prévaut ensuite. Pour contourner l’assemblée et faire en sorte qu’un dossier devienne urgent, il suffit de ne rien faire, de le laisser mijoter et, à minuit moins cinq, invoquer l’urgence. Pour invoquer l’urgence, il suffit d’attendre! Vous avez court-circuité le Parlement, vous ne pouvez pas en plus nous demander de vous dire merci! »

Mais DéFI souhaite aller de l’avant et, a rappelé François De Smet, « faire en sorte que ce débat puisse être utile à l’avenir. L’enjeu est de savoir comment empêcher qu’un gouvernement en affaires courantes puisse, à l’avenir, à nouveau abuser du concept d’urgence. Nous travaillerons à des initiatives législatives afin de clarifier les concepts d’affaires courantes et d’urgence. Ce n’est qu’ainsi que ce Parlement se fera mieux respecter à l’avenir. » 

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Pouvoirs locaux Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
DéFI regrette que le parcours d’accueil des primo-arrivants ne soit toujours pas d’application
RÉGION BRUXELLOISE DéFI regrette que le parcours d’accueil des primo-arrivants ne soit toujours pas d’application
Débat à Namur pour la présidence wallonne et présentation du programme pour le secrétariat général
élections internes Débat à Namur pour la présidence wallonne et présentation du programme pour le secrétariat général
« Il est inacceptable que les maternités fassent les frais des économies imposées au secteur des soins de santé »
fermeture de maternités "Il est inacceptable que les maternités fassent les frais des économies imposées au secteur des soins de santé"
“Le peuple serait furieux si nous devions revoter et il aurait raison !”
Fédéral “Le peuple serait furieux si nous devions revoter et il aurait raison !”