ACTUALITÉS

fédéral
« L'enjeu, c'est la façon dont le Parlement se fera mieux respecter à l'avenir »
Le vendredi 30 août 2019

Suite à la nomination par le gouvernement minoritaire en affaires courantes du candidat belge à la Commission européenne, un échange de vues avec le premier ministre était organisé ce vendredi 30 août en Commission des Relations extérieures de la Chambre. Si aucun vote n’était réglementairement prévu à l’issue de cette séance, elle a permis aux différents partis d’exprimer leur point de vue sur cette question. Pour DéFI, le député fédéral François De Smet a rappelé au premier ministre que le gouvernement aurait dû faire intervenir le Parlement dans la procédure : « En décembre dernier, vous n’aviez plus de majorité et, pour aller signer le Pacte sur les migrations à Marrakech, vous vous êtes souvenu qu’il y avait un Parlement fédéral dont vous avez sollicité la confiance. Ici, on nous explique qu’il y a urgence! Mais c’est le gouvernement qui a organisé l’état d’urgence dont il se prévaut ensuite. Pour contourner l’assemblée et faire en sorte qu’un dossier devienne urgent, il suffit de ne rien faire, de le laisser mijoter et, à minuit moins cinq, invoquer l’urgence. Pour invoquer l’urgence, il suffit d’attendre! Vous avez court-circuité le Parlement, vous ne pouvez pas en plus nous demander de vous dire merci! »

Mais DéFI souhaite aller de l’avant et, a rappelé François De Smet, « faire en sorte que ce débat puisse être utile à l’avenir. L’enjeu est de savoir comment empêcher qu’un gouvernement en affaires courantes puisse, à l’avenir, à nouveau abuser du concept d’urgence. Nous travaillerons à des initiatives législatives afin de clarifier les concepts d’affaires courantes et d’urgence. Ce n’est qu’ainsi que ce Parlement se fera mieux respecter à l’avenir. » 

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Woluwe-Saint-Lambert, une commune engagée dans la promotion de la mobilité douce
Semaine de la mobilité Woluwe-Saint-Lambert, une commune engagée dans la promotion de la mobilité douce
Objectif ? Rassembler la population et mettre en évidence les commerçants
Piétonnier Tubize Objectif ? Rassembler la population et mettre en évidence les commerçants
« Lorsqu’on parle de mobilité, il faut penser à tous les usagers ! »
Semaine de la mobilité "Lorsqu'on parle de mobilité, il faut penser à tous les usagers !"
Rapprochons les citoyens de la politique grâce à la démocratie participative !
Journée internationale de la démocratie Rapprochons les citoyens de la politique grâce à la démocratie participative !