Mobilité
L’élagage des marronniers de l’avenue Albert
Le lundi 28 mai 2018

Le 23 mars 2018, les riverains de l’avenue Albert, voirie régionale située à Forest, ont reçu un avis laconique de Bruxelles Mobilité indiquant la nécessité l’élaguer les marronniers de leur voirie entre le 26 et le 31 mars 2018.

Je dis laconique parce que, lorsque la commune avait été informée par Bruxelles Mobilité un mois plus tôt, elle a spécifiquement insisté, via son échevin de l’urbanisme et des espaces verts, auprès de la Région et de votre cabinet pour que les habitants du quartier soient correctement informés avant l’élagage qui allait avoir un impact visuel important sur leur avenue. Une demande particulière de transparence en matière d’analyses phytosanitaires avait été également formulée.

Or, mis à part cet avis du 23 mars ne précisant pas que l’étude phytosanitaire était accessible sur le site de Bruxelles Mobilité, aucune information consistante n’a été réalisée pour avertir les riverains du début de ce chantier. Quant à la réunion d’information, elle a été organisée dans la précipitation un après-midi de semaine, communiquée de manière restreinte et a dès lors été plus contre-productive qu’autre chose…

Sans se prononcer sur le fond du dossier, il est a priori étonnant de voir que les travaux d’élagage ont été entamés sans qu’aucune information préalable des riverains digne de ce nom ait été assurée. Or, cet aspect information/communication est un des points central de l’ordonnance relative aux chantiers que nous venons de voter le 30 mars dernier.
L’une des raisons évoquées par Bruxelles Mobilité est le fait que le dossier ait dû passer à trois reprises devant la commission de coordination des chantiers et que l’approche de l’échéance du 1er avril aurait incité la Région à communiquer dans la précipitation.

Sur le terrain, il est également à noter que l’entreprise mandatée par Bruxelles Mobilité a travaillé de nuit, de surcroît, l’élagage a été relancé le dimanche 1er avril à 0h30 et a, à juste titre, ameuté des riverains. En conséquence de quoi la police a arrêté les travaux autour de 3h30.

Compte tenu de ce qui précède, mes questions seront les suivantes :

  1. Pour quelles raisons la Région a-t-elle communiqué si mal alors qu’elle sait très bien que cette communication est importante en amont et pourrait éviter de nombreuses réactions négatives de la part des riverains ?
  2. Comment se fait-il qu’on a laissé s’organiser une réunion d’information la veille pour le lendemain et comment a été sélectionné le public ? Pourquoi cette réunion d’information n’a pas été annoncée plus tôt par toute-boite à l’attention de tous les habitants de la zone concernée ?
  3. Qu’est-ce qui a justifié un élagage drastique sur l’avenue Albert alors que celui réalisé antérieurement sur l’avenue voisine, Winston Churchill, à Uccle était plus modéré ?
  4. Quelles actions ont été prises par Bruxelles Mobilité à la suite du constat fait par la police pour poursuite illégale du chantier la nuit du 1er avril dernier ? Par voie de presse, Bruxelles Mobilité s’est dédouané de toute responsabilité en faisant peser la faute sur l’entrepreneur qui n’aurait pas respecté la demande d’arrêter l’élagage le 31 mars à 23h45. Comment la Région a-t-elle réagi en tant que maître d’oeuvre ?
  5. Enfin, qu’en est-il de l’application de la mesure n°12 du Plan Nature « Développer et mettre en oeuvre des plans d’aménagement et de gestion écologique des espaces associés aux infrastructures de transport » et, en particulier, de l’état d’avancement du point 12 – 1b du tableau de programmation du Plan Nature intitulé « Poursuivre et amplifier la collaboration avec Bruxelles Mobilité pour la gestion écologique des bords de voirie » et qui dont la planification de la réalisation est prévue sur la période 2016-2020 ? Est-ce que l’élagage entrepris par Bruxelles Mobilité est bien conforme aux prescriptions du Plan Nature ?

Découvrez : 

Le compte rendu des débats

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
DéFI dépose au Parlement bruxellois une proposition de résolution visant à soutenir les actions destinées à la protection de la forêt amazonienne
Amazonie DéFI dépose au Parlement bruxellois une proposition de résolution visant à soutenir les actions destinées à la protection de la forêt amazonienne
Marie Nagy :  « Bruxelles est une ville où les groupes ne se rencontrent pas. Nous avons besoin d’un ‘dictionnaire commun’ pour nous approprier avec lucidité notre avenir commun »
a la rencontre de nos élus (5) Marie Nagy : « Bruxelles est une ville où les groupes ne se rencontrent pas. Nous avons besoin d'un 'dictionnaire commun' pour nous approprier avec lucidité notre avenir commun »
L’intégralité de l’accord du gouvernement bruxellois
Région bruxelloise L'intégralité de l'accord du gouvernement bruxellois
Tous les résultats en Wallonie, à Bruxelles et dans sa périphérie
Résultats Tous les résultats en Wallonie, à Bruxelles et dans sa périphérie