ACTUALITÉS

interview
"Le vrai clivage aujourd'hui est entre conservateurs et progressistes : nous sommes progressistes et les seuls libéraux sociaux"
Le mercredi 26 août 2020

C’est la rentrée politique. Façon de parler puisque, entre crise Covid et négociations fédérales en passant par l’affaire Chovanec (violences policières à l’aéroport de Charleroi), l’actualité ne s’est jamais endormie durant l’été.

“Prendre le temps d’évaluer les réformes”

La députée fédérale DéFI Sophie Rohonyi était ce mercredi 26 août l’invitée de Martin Buxant sur LN24. Elle a rappelé la position de DéFI à l’issue des séquences de négociations estivales : “On a entendu parler d’une note PS/N-VA qui troquait des avancées sociales nécessaires contre des avancées communautaires inacceptables. Ce n’est pas ce que les gens attendent. Il faut tirer les enseignements de la crise Covid : on a vu que la Belgique ne fonctionne pas mieux avec 9 ministres de la Santé ! Ce que nous demandons, c’est qu’on fasse un stillstand institutionnel, que l’on prenne le temps de se poser et d’évaluer – avec les secteurs concernés, avec les citoyens, avec les experts – les effets des précédentes réformes de l’Etat. Quand on les aura évaluées, leur efficacité, sans tabou – que l’on parle de refédéralisation ou dans l’autre sens – après cela, on pourra envisager une réforme de l’Etat en 2024 et que l’on ne touche plus aux structures de l’État pendant 25 ans! L’objectif, c’est de rendre l’État plus efficace, pas de le démanteler. Il faut aussi que les francophones se fédèrent derrière un projet commun.”

“Violation de la séparation des pouvoirs”

Des négociations qui ont montré, rappelle Sophie Rohonyi, la “difficulté de prendre leurs responsabilités pour les grands partis, la difficulté de prendre des distances avec certains points de leur programme alors que l’essentiel n’est pas là. Il faut bien sûr un équilibre démocratique autour de la table mais il faut aussi des partenaires fiables mais la N-VA a montré qu’elle ne l’est pas. Pour DéFI, le but n’est pas d’être dans une majorité mais que l’on dispose d’une majorité démocratique et équilibrée. L’avantage de la Vivaldi est de ne pas diviser les grandes familles politiques et d’être équilibrée sur le plan linguistique. Elle serait de toute façon moins déséquilibrée que sous le gouvernement précédent. Le CD&V refuse désormais toute avancée sur le plan éthique : c’est un vrai chantage à l’IVG qui est inadmissible pour un président de parti démocratique. C’est une violation de la séparation des pouvoirs puisqu’il y a une majorité parlementaire en faveur de la dépénalisation de l’IVG et de l’assouplissement de ses conditions.”

Ce mercredi, se déroule une séance spéciale en commission de la Chambre sur l’affaire Chovanec, ce Slovaque tué par des violences policières à l’aéroport de Charleroi : “Il faut que l’on sache qui était au courant des faits et pourquoi on n’a pas pris de mesure. A l’époque, le ministre de l’Intérieur ne savait rien alors que les Affaires étrangères étaient au courant. Quelqu’un ment-il ? A-t-on caché des choses ? Si l’on n’y voit pas clair, il serait bon de devoir interroger le ministre de l’époque, Jan Jambon.”

“Nous sommes les seuls libéraux sociaux”

Pour la députée fédérale DéFI, il est temps de rappeler l’originalité du discours de DéFI sur l’échiquier politique: “Le clivage gauche-droite n’a plus lieu d’être, c’est dépassé. On peut plutôt séparer les partis entre partis conservateurs et progressistes. Nous sommes des progressistes mais nous sommes aussi les seuls libéraux sociaux désormais On doit pouvoir combiner le soutien aux entrepreneurs et la préservation de la Sécurité sociale. Le MR a déserté ce terrain, notamment avec son alliance avec la N-VA.”

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Nous devons plus que jamais éviter de donner de faux espoirs aux victimes et être à la hauteur de leurs attentes !
25 novembre Nous devons plus que jamais éviter de donner de faux espoirs aux victimes et être à la hauteur de leurs attentes !
Violences faites aux femmes : DéFI bouge les lignes
Mobilisation Violences faites aux femmes : DéFI bouge les lignes
La commune de Woluwe-Saint-Lambert, un exemple de dynamisme et de bonne gestion !
Région bruxelloise La commune de Woluwe-Saint-Lambert, un exemple de dynamisme et de bonne gestion !
Face au boom des budgets participatifs, la Région bruxelloise rappelle quelques règles pour assurer leur efficacité
Budgets participatifs Face au boom des budgets participatifs, la Région bruxelloise rappelle quelques règles pour assurer leur efficacité