ACTUALITÉS

Soins de santé en grève
“Le secteur infirmier mérite une vraie concertation, et non une concertation de façade !”
Le jeudi 17 juin 2021

A la Chambre, ce jeudi 17 juin, Sophie Rohonyi, députée fédérale DéFI, interpellait le ministre de la santé, Frank Vandenbroucke sur la grève du personnel soignant dans les hôpitaux francophones qui se déroule depuis quelques jours.

Les mesures annoncées ne portent pas leurs fruits

Notre députée souhaitait d’abord rappeler au ministre de la santé que cette interpellation est loin d’être la première : « Il y a un mois je vous interpellais sur l’appel à l’aide lancé par les infirmiers, épuisés par leur charge de travail, lassés par le manque de considération auquel ils ont droit malgré 16 mois de lutte acharnée contre la Covid. »

A l’époque, la réponse du ministre se voulait rassurante : « Ne vous inquiétez pas, il y a le fonds blouses blanches, pour financer le recrutement de personnel supplémentaire, l’accord social, pour revaloriser les salaires dès ce 1er juillet et il y aura un groupe de travail sur l’attractivité de la profession infirmière. »
Mais aujourd’hui, Sophie Rohonyi constate que l’inquiétude du personnel soignant demeure intacte : « les infirmiers des services de soins intensifs de l’hôpital Erasme la semaine dernière, c’est aujourd’hui au tour des travailleurs des hôpitaux de la région de Mons, du Centre, de Tournai et du Brabant wallon d’être en grève. Pourquoi ? Parce que les mesures annoncées par le ministre de la santé ne portent pas leurs fruits ! En effet, le Fonds Blouses Blanches crée trop peu d’emploi, le budget prévu dans l’accord social n’améliore toujours PAS les conditions de travail. Quant à votre réforme barémique IFIC, basée sur la fonction et plus sur le diplôme, elle piège les infirmiers, en particulier les infirmiers spécialisés. »

Une vraie concertation et non une concertation de façade !

Bref, notre députée a l’impression de parler à un mur : « Je vous interpelle depuis des mois sur les conditions de travail des infirmiers, sur les burn-out, dépressions, les départs de la profession… A chaque fois, vous me répondez la même chose. Oui, les infirmiers sont des héros mais ce sont aussi des êtres humains alors il serait peut-être temps de vous remettre en question. Il serait peut-être temps de voir que si votre politique était vraiment efficace, on n’en serait pas aujdh à voir autant de grèves se succéder, on n’en serait à devoir réquisitionner des infirmiers dans nos hôpitaux ! » s’insurge Sophie Rohonyi.
Notre députée pointe également un détail important, les grèves ne touchent que les hôpitaux francophones : « Si la grève touche plus les hôpitaux francophones, c’est parce que la Flandre n’a pratiquement plus d’hôpitaux publics qui sont eux concernés par l’harmonisation IFIC. A côté des syndicats, il y a aussi le secteur infirmier qui connaît mieux que quiconque ses besoins et qui n’a jusqu’ici eu droit qu’à des accusés de réception de votre part. Il mérite une vraie concertation, et non une concertation de façade ! » conclut-elle.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
“J’ai joué le rôle de lanceur d’alerte”
Woluwe-Saint-Lambert “J’ai joué le rôle de lanceur d’alerte”
Sans-papiers : Trois propositions pour en sortir par le haut
Carte blanche Sans-papiers : Trois propositions pour en sortir par le haut
“Sans-papiers : Nous ne voulons plus des méthodes de Theo Francken”
Interview “Sans-papiers : Nous ne voulons plus des méthodes de Theo Francken”
“Il y a des moments où il est complexe de décider. Je me demande tout le temps si j’ai pris la bonne décision”
Schaerbeek “Il y a des moments où il est complexe de décider. Je me demande tout le temps si j’ai pris la bonne décision”