ACTUALITÉS

Fédéral
“Le peuple serait furieux si nous devions revoter et il aurait raison !”
Le jeudi 16 janvier 2020

Ce jeudi 16 janvier, François De Smet était l’invité de la matinale de LN24 pour parler de la formation du gouvernement fédéral qui tarde à se mettre en place.

Gouverner sans la N-VA, c’est possible

François De Smet réaffirme la position de DéFI depuis déjà 8 mois : « De notre point de vue, la seule coalition possible c’est sans la N-VA, autour d’un arc-en-ciel à élargir avec le CD&V ou éventuellement d’autres partenaires. Pourquoi sans la N-VA ? Parce que, ce sont des nationalistes séparatistes mais surtout, le fédéral ne les intéresse que dans deux options : soit ils veulent gouverner en pouvant dominer et humilier leurs partenaires, soit ils bloquent parce que chaque jour de blocage et de crise leur donne raison lorsqu’ils disent que le pays est ingouvernable. »

« Je suis inquiet »

Depuis la fin de la mission de Paul Magnette, le Président de DéFI a l’impression que les informateurs actuels s’éloignent de la solution. « J’ai l’impression qu’on est entré dans un bal d’égos. Je suis inquiet. J’avais l’impression que MM. Bouchez et Coens étaient dans l’optique d’essayer de terminer le travail et d’arrimer le CD&V à un arc-en-ciel mais ça n’a pas été le cas. Le rôle d’un informateur n’est pas de faire des notes mais de rassembler des volontés politiques ou de les faire naître là où elle n’existe pas. »

Retour aux urnes ?

Pour François De Smet, un retour aux urnes seraient un signal désastreux vers la population. « Il faut un gouvernement à ce pays. Rapidement. Retourner aux urnes reste malheureusement une hypothèse très crédible. Je pense qu’on est à 50/50 mais ça serait une catastrophe. J’ai l’impression qu’on ne sait plus où on va et que la mission d’information actuelle rouvre des portes que l’on croyait fermées. Mais rappelons-nous que pour aller vers des élections, il faut aussi une majorité à la Chambre puisqu’il faut que 76 députés acceptent de se dissoudre. Je pense que la population prendrait mal le fait qu’on ne trouve pas 76 députés pour former une majorité mais qu’on les trouve pour dire au peuple: “Vous avez mal voté. Votez autre chose” alors que la situation n’est pas inextricable. Le peuple, si on devait retourner aux urnes, serait furieux et il aurait raison. »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Pouvoirs locaux Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
DéFI regrette que le parcours d’accueil des primo-arrivants ne soit toujours pas d’application
RÉGION BRUXELLOISE DéFI regrette que le parcours d’accueil des primo-arrivants ne soit toujours pas d’application
Débat à Namur pour la présidence wallonne et présentation du programme pour le secrétariat général
élections internes Débat à Namur pour la présidence wallonne et présentation du programme pour le secrétariat général
« Il est inacceptable que les maternités fassent les frais des économies imposées au secteur des soins de santé »
fermeture de maternités "Il est inacceptable que les maternités fassent les frais des économies imposées au secteur des soins de santé"
Débat entre les candidats à la présidence bruxelloise & présentation du programme pour le secrétariat général
élections internes Débat entre les candidats à la présidence bruxelloise & présentation du programme pour le secrétariat général