ACTUALITÉS

Coronavirus
Le Parlement bruxellois octroie à son tour les pouvoirs spéciaux au gouvernement
Le jeudi 19 mars 2020

Comme la Chambre, après les parlements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, les assemblées parlementaires bruxelloises ont, à leur tour, accordé les pouvoirs spéciaux au gouvernement bruxellois et au collège de la Cocof. DéFI a voté cette mesure au Parlement bruxellois comme au Parlement francophone bruxellois (Cocof), comme il l’a fait au fédéral et à la FWB.

“Il n’y a pas de responsabilité sans solidarité”

Emmanuel De Bock, chef de groupe DéFI au Parlement bruxellois, a exhorté : “Il n’y a pas de responsabilité sans solidarité. La peste est à notre porte, veillons à ce que l’égoïsme, l’indifférence, le repli sur soi n’en facilitent pas la propagation. C’est une crise existentielle pas simplement parce qu’elle menace des vies, mais aussi parce qu’elle nous force, pour nous en sortir, à faire société, à faire corps. A nous discipliner pour le bien collectif. Il y a longtemps, en réalité, que nos pays, riches, enfoncés dans leur bien-être et leurs privilèges, n’ont pas eu à expérimenter un tel péril. Une telle peur. Un tel inconfort. Et même si ces désagréments sont peu de choses au regard de l’histoire, au regard de ce que tant d’autres humains ont à endurer sur terre, c’est une épreuve que nous subissons tous ensemble et qui en dira beaucoup sur nous-mêmes. Soyons tous à la hauteur de l’événement. Dépassons-nous. Puissions-nous aussi, le jour où nous en serons sortis, réaliser la chance qui est la nôtre, malgré tout, de vivre dans un pays, certes avec ses défauts, mais qui a toujours maintenu et défendu un système de santé à la fois performant mais aussi et surtout accessible. Rendons-nous compte de notre chance, et soyons à la hauteur pour préserver ce qui nous est le plus précieux : la vie.”

Il a également insisté sur la responsabilité du gouvernement comme celle des parlementaires: “Les politiques s’appuient sur les experts et on espère que chacun mesure à sa juste valeur le poids des décisions qu’il prend. Mais les politiques se doivent d’être transparents vis-à-vis de la population, en ce compris en reconnaissant leurs propres limites. Et à agir avec humilité et modestie. Pour cette raison, c’est avec confiance et conviction que notre groupe accorde au Gouvernement les pouvoirs spéciaux pour gérer cette crise, et que nous vous aiderons, chaque semaine, du mieux de nos moyens, afin de vous aider à protéger nos concitoyens.”

“Sauver l’emploi et les entreprises maintenant, c’est nous épargner le pire après”

Ensuite, c’est au Parlement francophone bruxellois que le député DéFI Christophe Magdalijns a rappelé les enjeux majeurs pour Bruxelles de ce vote historique : « Puisse ce Parlement par le vote de ce jour, puissent tous ses membres, rappeler à nos concitoyens la gravité de la situation et la part de responsabilité collective dont nous sommes tous les détenteurs. Nous attendons de vous une attention sans précédent pour le tissu économique bruxellois qui vivra un authentique tsunami! Sauver l’emploi et les entreprises maintenant, c’est nous épargner le pire après. Nous attendons de vous une attention sans précédent pour les plus démunis, les sans-abris et les sans-papiers. Chacun, en pareilles circonstances, comprendra que la préservation des services publics est chose essentielle pour notre qualité de vie.»

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
« Ne pas tomber dans le piège belge: « C’est la faute de l’autre »»
Commission covid bruxelloise « Ne pas tomber dans le piège belge: "C'est la faute de l'autre"»
“L’objectif de DéFI, c’est de réussir à anticiper la société de demain tout en maintenant nos principes fondamentaux”
Interview “L’objectif de DéFI, c’est de réussir à anticiper la société de demain tout en maintenant nos principes fondamentaux”
DéFI demande à la Vivaldi de se saisir du survol de Bruxelles
nuisances DéFI demande à la Vivaldi de se saisir du survol de Bruxelles
Philippe Van Kerk devient conseiller communal et épaule Grégory Rase dans ses projets de développement de la commune
Ganshoren Philippe Van Kerk devient conseiller communal et épaule Grégory Rase dans ses projets de développement de la commune