Crise
Le gouvernement bruxellois vient en aide au secteur culturel
Le jeudi 14 mai 2020

Afin de soutenir le secteur culturel et créatif bruxellois lourdement touché par la crise sanitaire et ses conséquences, le Gouvernement bruxellois, dont fait partie DéFI, a approuvé ce jeudi 14 mai des mesures sans précédent pour un montant de 8,4 millions d’euros. Parmi celles-ci, la dotation d’un fonds permettant d’octroyer une aide exceptionnelle pour les travailleurs intermittents de la culture. Si d’autres niveaux de pouvoir ont déjà pris des mesures de soutien importantes, il est primordial que l’action des pouvoirs publics s’additionne au-delà des réalités institutionnelles vu l’urgence économique et social à laquelle le secteur culturel est confronté.

Soutenir les intermittents de la culture

Bruxelles présente l’offre culturelle la plus importante du pays. Cette offre culturelle et créative riche, diverse et contemporaine lui apporte non seulement une valeur ajoutée en matière d’emploi et de valeur économique mais aussi de bien-être social. Elle permet également à la Région de se distinguer fortement sur la scène nationale et internationale. Cette offre existe grâce à des travailleurs qui, pour beaucoup, exercent leur métiers dans des conditions précaires avec des statuts divers. Aujourd’hui, ils font partie des groupes les plus fragilisés, très lourdement touchés par la crise.

Il est important pour la Région bruxelloise d’adopter des mesures spécifiques pour soutenir ce secteur et notamment les organisations bruxelloises à caractère non lucratif et les travailleurs intermittents de la culture qui n’ont pu, jusqu’à présent, prétendre à une aide.

C’est ainsi que le Gouvernement bruxellois a décidé d’accorder :

  • Une prime sectorielle régionale unique de 2000 € pour toutes les organisations culturelles et créatives touchées par la crise causée par le COVID-19

Cette prime unique s’adresse à toutes les organisations bruxelloises des secteurs culturels et créatifs qu’ils agissent dans le champs marchand ou non lucratif.

La prime sera octroyée sur demande expresse de l’organisation auprès de Bruxelles Économie Emploi via un formulaire en ligne disponible prochainement.

  • Une aide exceptionnelle de maximum 1500€ pour les travailleurs intermittents de la culture (fonds de 5 millions €)

De nombreux travailleurs intermittents du secteur culturel se retrouvent dans une situation très précaire. Outre le fait de ne pouvoir exercer de prestation actuellement, ils n’ont droit au chômage temporaire que dans des conditions limitées. Les prestations sont au mieux reportées, au pire annulées, ce qui induit une perte des rémunération importante pendant cette période.

Dans ce cadre, le Gouvernement bruxellois dotera un fonds de 5 millions d’euros pour l’octroi d’une aide exceptionnelle aux travailleurs intermittents de la culture subissant des pertes de revenus suite à l’annulation ou au report d’événements en raison de la crise, et qui n’ont ni accès au chômage temporaire, ni au droit passerelle. Cette aide de maximum 1500 € par personne permettra de couvrir une partie des besoins élémentaires de ces citoyens mais aussi de soutenir l’emploi bruxellois. Elle est réservée aux travailleurs qui la demandent et dont le statut répond aux conditions définies.

Perte de 93% des recettes culturelles

« Avec la crise corona, le secteur culturel a perdu 93% de ses recettes. Toutes les performances, les festivals, les conférences, les expositions sont au mieux postposés, au pire annulés. Idem pour les productions de cinéma et de télévision. Quant aux artistes, ils ne peuvent tout simplement plus travailler. Des milliers d’emplois sont menacés. En débloquant près de 9 millions d’euros pour soutenir le secteur culturel et créatif, nous protégeons l’emploi de nombreux Bruxellois. Et mettons tout en œuvre pour que ce secteur, qui contribue au développement de notre Région mais aussi à sa réputation internationale, reprenne le plus rapidement possible » précise le ministre DéFI de l’Emploi Bernard Clerfayt.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
« Ce n’est pas la finalité qui est en cause, mais la méthode »
fermeture du bois de la cambre "Ce n'est pas la finalité qui est en cause, mais la méthode"
« Il faut un gouvernement, maintenant, car le pire de cette crise est peut-être à venir »
université d'été "Il faut un gouvernement, maintenant, car le pire de cette crise est peut-être à venir"
« Responsabilité, solidarité, équité sont nos valeurs et notre combat est clair : revivifier la démocratie »
université d'été "Responsabilité, solidarité, équité sont nos valeurs et notre combat est clair : revivifier la démocratie"
Fleurus veut protéger les mers et les océans
Province du Hainaut Fleurus veut protéger les mers et les océans