ACTUALITÉS

région bruxelloise
Le conseil général de DéFI approuve la participation au gouvernement régional bruxellois
Le mercredi 17 juillet 2019

 

Réuni à Woluwe-Saint-Lambert ce mercredi 17 juillet, le Conseil général, organe souverain du parti, a approuvé à l’unanimité la participation de DéFI à la majorité gouvernementale bruxelloise. Pour la législature 2019-2024, DéFI siégera au gouvernement bruxellois entouré de ses partenaires francophones, le PS et Ecolo, et de ses partenaires néerlandophones, l’Open VLD, Groen et one.brussels-SP.A.

 

Olivier Maingain, président de DéFI, se réjouit « que Bruxelles soit plus forte institutionnellement grâce à cet accord acquis dans un climat convivial et respectueux. Nous avons évité que Bruxelles soit exposée à un risque institutionnel en préservant l’autonomie de la Région bruxelloise. Au-delà de cela, nous sommes satisfaits que cet accord encourage la classe moyenne à rester vivre et travailler à Bruxelles via des leviers fiscaux permettant de préserver son pouvoir d’achat et de favoriser l’acquisition de logements. Ces meilleures conditions de vie pour les Bruxellois passent également par une politique forte en termes de liaison entre emploi, formation et enseignement. »

 

DéFI se réjouit en effet de voir portés dans la déclaration de politique commune du gouvernement de la Région bruxelloise des éléments-clés de son programme incluant ses priorités tout à la fois en termes de développement durable, de déploiement économique et d’urgences sociales tels que :

  • le renforcement des politiques croisées de l’emploi, de la formation et de l’enseignement ;
  • l’extension de la « garantie jeunes », instaurée avec succès par DéFI lors de la dernière législature, à tous les demandeurs d’emploi ;
  • la mise en place d’un régime fiscal favorable à l’acquisition de logements dans la Région par les classes moyennes sous la forme de la portabilité des droits d’enregistrement payés lors d’une primo-acquisition ;
  • la réalisation du métro Nord vers Schaerbeek et Evere (axe Albert-Bordet), doublée du développement du réseau de trams ;
  • la réforme de la taxation automobile dans le sens d’une taxation kilométrique intelligente remplaçant la taxe de circulation actuelle par le biais d’une taxe de congestion modulée selon l’usage lors des embouteillages en heures de pointe ;
  • la mise en avant de l’enjeu de la transition digitale et le soutien à l’entreprenariat numérique débordant sur l’importance des technologies pour améliorer la vie des citoyens, les services publics et l’enseignement ;
  • la promotion de l’apprentissage des langues dans une perspective multilingue ;
  • une vaste rénovation du bâti bruxellois, notamment par le biais d’un soutien au secteur de l’écoconstruction, filière économique répondant à la fois aux objectifs environnementaux et d’emplois de la Région ;
  • le renforcement transversal de la lutte contre les discriminations de toutes natures ;
  • le décumul intégral pour 2024 tel que DéFI le pratique déjà aujourd‘hui.
Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Jeunesse/Environnement : Une grainothèque pour sensibiliser au développement durable et favoriser la mixité sociale
Jeunesse/Environnement Une grainothèque pour sensibiliser au développement durable et favoriser la mixité sociale
Wallonie : Tubize relance son piétonnier à l’occasion d’un week-end de festivités
Wallonie Tubize relance son piétonnier à l'occasion d'un week-end de festivités
Mobilité : Woluwe-Saint-Lambert propose une prime aux habitants qui renoncent à la voiture
Environnement/Mobilité Woluwe-Saint-Lambert propose une prime aux habitants qui renoncent à la voiture
Journée internationale de la jeunesse : DéFI en faveur du développement du Service Citoyen
Journée internationale de la jeunesse DéFI en faveur du développement du Service Citoyen