ACTUALITÉS

Extension Woluwe Shopping Center
Le Collège émet un avis défavorable sur la demande de permis d’urbanisme
Le jeudi 18 novembre 2021

La société Eurocommercial, propriétaire du WSC, a introduit auprès de la Région bruxelloise une demande de permis
d’urbanisme en vue de construire une extension à l’angle du cours Paul-Henri Spaak et de la rue Saint-Lambert et de
créer 95 logements au-dessus des commerces.
Le dossier est en cours d’instruction après avoir été soumis à enquête publique du 15 septembre au 14 octobre
2021.
Appelé à émettre un avis dans le cadre de la procédure d’instruction du dossier, le Collège de Woluwe-Saint-Lambert
a émis un avis défavorable sur le projet d’extension présenté par la société Eurocommercial, tel que présenté.
Cet avis défavorable est notamment motivé par les considérations suivantes :

Le projet d’extension ne s’intègre pas dans le quartier

L’extension projetée se compose de 7 niveaux hors-sol (25 mètres de hauteur) et la façade de l’extension du
côté du cours Paul-Henri Spaak présente un développement de 116 mètres de longueur.
Le Collège estime que le projet, par son gabarit, sa volumétrie et son esthétique, est trop massif et ne tient pas
compte du contexte bâti environnant. Les façades latérales sont particulièrement mal intégrées dans le tissu
urbanistique et présentent des hauteurs beaucoup trop importantes.
En effet, le quartier est représenté :

  • d’une part, d’immeubles qui présentent des hauteurs de corniches diverses et animées (par exemple : le centre
    culturel Wolubilis, les logements situés cours Paul-Henri Spaak et place du Temps Libre) ;
  • et d’autre part, d’immeubles qui bénéficient d’un retrait plus important par rapport à l’espace public (les
    immeubles situés le long l’avenue Paul Hymans).

Le Collège pointe également l’implantation du projet. L’extension projetée présente un recul trop faible par rapport
à l’espace public tant du côté du cours Paul-Henri Spaak que du côté de la rue Saint-Lambert.
Du côté cours Paul-Henri Spaak, la largeur du trottoir (2 mètres) ne permet un aménagement correct de l’espace
public, tout en garantissant une largeur de trottoir en adéquation avec le nombre de piétons à prévoir, le maintien
d’une piste cyclable et un espace destiné à la plantation d’un nouvel alignement d’arbres. Or, il est nécessaire de
créer des liens en termes de verdurisation le long du cours Paul-Henri Spaak entre le boulevard de la Woluwe le
long de la zone Natura 2000, et les avenues Paul Hymans et Vandervelde.

La construction d’un nouveau parking de 2 étages en sous-sol risque d’entraver l’écoulement naturel des eaux

Le projet d’extension se trouve dans une zone d’aléa d’inondations moyen à élevé. Le boulevard de la Woluwe et
le complexe commercial du Woluwe Shopping ont déjà fait l’objet d’inondations à plusieurs reprises (septembre
2005, juillet 2006 et juin 2016).

En outre, la commune a déjà pu constater par le passé une accumulation d’eau dans le sol et en surface du parc
Saint-Lambert situé au sud du complexe commercial et ce, en raison notamment de l’ « effet barrage » provoqué
par la construction d’un étage de parking souterrain (niveau -1) en 2005 au sud du complexe commercial.
Dès lors, la construction d’un nouveau parking de 2 étages en sous-sol (niveaux -1 et -2) au nord du complexe
commercial risque de perturber fortement la gestion des eaux souterraines dans le quartier, et de provoquer des
inondations.

Si la délivrance du permis d’urbanisme relève de la compétence du Fonctionnaire délégué, le Collège des bourgmestre et échevins est déterminé à défendre les intérêts des habitants et s’opposera à tout projet qui mettrait en péril l’équilibre urbanistique du quartier.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Nous devons plus que jamais éviter de donner de faux espoirs aux victimes et être à la hauteur de leurs attentes !
25 novembre Nous devons plus que jamais éviter de donner de faux espoirs aux victimes et être à la hauteur de leurs attentes !
Violences faites aux femmes : DéFI bouge les lignes
Mobilisation Violences faites aux femmes : DéFI bouge les lignes
La commune de Woluwe-Saint-Lambert, un exemple de dynamisme et de bonne gestion !
Région bruxelloise La commune de Woluwe-Saint-Lambert, un exemple de dynamisme et de bonne gestion !
Face au boom des budgets participatifs, la Région bruxelloise rappelle quelques règles pour assurer leur efficacité
Budgets participatifs Face au boom des budgets participatifs, la Région bruxelloise rappelle quelques règles pour assurer leur efficacité