ACTUALITÉS

Bien-être animal
Le budget bruxellois en hausse de 33%
Le jeudi 26 novembre 2020

Ce mercredi, Bernard Clerfayt, Ministre bruxellois du Bien-être animal a présenté en Commission, le budget consacré en 2021 à la politique du bien-être animal. Un budget en hausse de 33%, du jamais vu depuis la régionalisation de cette compétence en 2014.

Service d’inspection vétérinaire renforcé

Au Parlement bruxellois, le mois de novembre rime avec présentation des budgets. Dernier budget a être présenté par Bernard Clerfayt, celui consacré aux politiques de bien-être animal. Mais au-delà du budget, ce sont les grands projets structurants pour améliorer la protection des animaux en Région bruxelloise qui sont exposés.

Malgré la crise et une situation budgétaire compliquée, le budget consacré au bien-être animal a grimpé de 33% passant de 1,5 millions d’euros à 2 millions d’euros. Une hausse importante qui permettra de développer les politiques existantes et d’améliorer la protection des animaux.

Premièrement, le service d’inspection vétérinaire sera renforcé avec le recrutement d’un collaborateur supplémentaire. Ce recrutement, appelé des vœux de nombreux députés, permettra d’augmenter les contrôles, notamment dans les animaleries et les élevages.

En ce qui concerne l’expérimentation animale, pour favoriser le développement et la diffusion des méthodes alternatives et compte tenu de l’objectif que s’est donné le Gouvernement visant une diminution drastique du nombre d’animaux utilisés dans le cadre d’expériences scientifiques, le budget alloué à la recherche de méthodes alternatives sera augmenté de 250.000 euros en 2021 pour atteindre 360.000 euros. En 2019 déjà, on recense une diminution de 25% du nombre d’animaux de laboratoire utilisés, passant de 80.000 en 2018 à 60.000 animaux en 2019.

Soutien aux refuges animaliers

Enfin, 100.000 euros supplémentaires seront consacrés au soutien des refuges animaliers. Un triplement du budget pour cette mesure indispensable afin de garantir le bien-être des animaux dans ces structures d’accueil. « Actuellement, les refuges agréés fonctionnent essentiellement grâce à des dons de particuliers. Des moyens qui sont aléatoires d’années en années et qui permettent à peine à certains de sortir la tête de l’eau. Ils sont pourtant nos premiers partenaires dans la lutte pour la protection des animaux », explique Bernard Clerfayt.

Enfin, le Ministre a également annoncé le lancement en 2021 d’un site internet dédié à la réalisation du futur Code bruxellois du bien-être animal. L’objectif est d’impliquer les Bruxellois dans l’élaboration du Code en les questionnant sur leur rapport au vivant et sur ce qui devrait être mis en place, selon eux.« Fiona, Poly… L’actualité récente nous a démontré à plusieurs reprises que la vulnérabilité des animaux par rapport à l’homme exige des réponses appropriées et ambitieuses, à la hauteur de la protection que l’on entend offrir aux animaux. Pour la première fois, le budget bien-être animal augmente de manière importante, +33%. Preuve, qu’en Région bruxelloise, la protection des animaux est une priorité », conclut le Ministre bruxellois.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Reprise des activités sportives des ados, il en va de leur santé mentale !
Covid-19 Reprise des activités sportives des ados, il en va de leur santé mentale !
C’est horrible de donner de faux espoirs, on ne joue pas avec les nerfs des gens
coiffeurs C'est horrible de donner de faux espoirs, on ne joue pas avec les nerfs des gens
Un élève sur trois est concerné par le harcèlement. Pour DéFI, il faut délivrer aux écoles des outils et techniques de prévention et de répression du harcèlement
Journée internationale de l’éducation Un élève sur trois est concerné par le harcèlement. Pour DéFI, il faut délivrer aux écoles des outils et techniques de prévention et de répression du harcèlement
DéFI souhaite de nouvelles mesures pour le secteur du sport
Journée internationale du sport féminin DéFI souhaite de nouvelles mesures pour le secteur du sport