ACTUALITÉS

Economie
L’arrivée d’un nouvel opérateur mobile : POUR ou CONTRE ?
Le vendredi 28 décembre 2018

CONTRE ! Pour Didier Gosuin, ministre de l’économie et de l’emploi de la région bruxelloise, l’arrivée d’un nouvel opérateur mobile aurait un impact négatif à la fois pour le secteur télécom, pour le déploiement optimal de la 5G et au niveau environnemental.

« Du pur consumérisme »

Didier Gosuinsouhaite une consommation raisonnable des nouvelles technologies. Or « Aujourd’hui, on dépasse le bon sens. Il y a des usages effrénés. Tout le monde baigne dans un champ électromagnétique en permanence. Même la nuit, on laisse les smartphones allumés dans la chambre à coucher. Et ce alors qu’il y a tous ces questionnements sur l’impact des ondes sur la santé. Que fait-on du principe de précaution ? Aucun travail d’éducation n’est mené pour sensibiliser à un usage raisonné des nouvelles technologies. On a fait la même erreur il y a trente ans avec les sodas. On a poussé à la consommation. Aujourd’hui, on voit toutes les conséquences de cette politique et on mesure à quel point il est difficile de faire changer les habitudes. Si on ne fait rien, je vous garantis que dans dix ans, on aura un débat de société sur la manière de maîtriser l’usage de ces engins. Alors anticipons » déclare le ministre DéFI.

Selon Didier Gosuin, « mettre un nouvel opérateur sur le marché c’est du pur consumérisme, c’est augmenter la norme, c’est porter atteinte à la qualité de vie de nos citoyens qui vont devoir vivre dans un champ électromagnétique plus fort et plus intense. C’est mettre en question des investissement essentiels de développement technologique ».

Un frein pour le déploiement de la 5G

Pour DéFI il est primordial que le région bruxelloise accède à la 5G . Afin de permettre son développement, la norme de rayonnement va être remontée de 6v/m à 14,5 v/m. Pour DidierGosuin, « ce n’est pas pensable qu’une ville comme Bruxelles qui est à la pointe des nouvelles technologies ne s’inscrive pas dans cette évolution. Mais il est évident que l’arrivée d’un quatrième opérateur va rendre très difficile le maintien de cette norme. Il va manger la marge disponible, faire en sorte qu’on atteindra plus vite ce seuil de 14,5 v/m et fragilisera la position d’avant-garde de la Région bruxelloise en matière de norme GSM ». Cette situation insatisfaisante poussera nécessairement les opérateurs à augmenter la pression qu’ils exercent sur le monde politique pour qu’il revoie encore la norme à la hausse !

 

 

 

 

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Bruxelles : DéFI répond favorablement à l’invitation du PS afin de garantir la stabilité des institutions bruxelloises et de répondre aux attentes de toutes les Bruxelloises et tous les Bruxellois
Bruxelles DéFI répond favorablement à l’invitation du PS afin de garantir la stabilité des institutions bruxelloises et de répondre aux attentes de toutes les Bruxelloises et tous les Bruxellois
DéFI dénonce la mort programmée des gares en province de Luxembourg
Mobilité DéFI dénonce la mort programmée des gares en province de Luxembourg
Les députés bruxellois de DéFI ont prêté serment
Parlement de la Région bruxelloise Les députés bruxellois de DéFI ont prêté serment
Nouvel objectif d’Alexandra Dupire, implanter DéFI en Wallonie picarde d’ici la prochaine échéance électorale
Wallonie Nouvel objectif d'Alexandra Dupire, implanter DéFI en Wallonie picarde d'ici la prochaine échéance électorale