ACTUALITÉS

Enseignement
Insertion scolaire des MENA
Le mardi 10 novembre 2015

joelle_MaisonMini

Joëlle MAISON (DéFI): Les mineurs étrangers non accompagnés, qu’on appelle les « Mena », arrivent de plus en plus nombreux en Belgique. Fuyant leur pays, ils sont partis seuls ou ont perdu leurs parents sur la route migratoire. Actuellement, 25 à 30 enfants et jeunes non accompagnés arrivent chaque jour en Belgique. Entre septembre 2014 et septembre 2015, l’augmentation est de l’ordre de 760%. Un mineur sur 4 est diagnostiqué par l’un des Centres d’Observation et d’Orientation en situation d’extrême vulnérabilité.

La route migratoire a effectivement gagné en violence et des techniques de désocialisation sont utilisées par les passeurs pour empêcher toute résistance. Quand les mineurs arrivent, ils n’ont plus connu de relation humaine durable depuis une longue durée déjà. Ils se montrent très méfiants à l’égard des adultes qu’ils considèrent comme facteurs de problèmes. Ils présentent des stress post-traumatiques, comme les enfants syriens, pour qui le passage d’un avion fait ressurgir la panique des bombardements, le sentiment de destruction imminente. Ils ont besoin de pouvoir éprouver la bienveillance des adultes, de la sentir solide et stabilisante. On imagine quelle attention particulière ils nécessitent, et surtout en contexte scolaire.

Le DASPA est adapté aux profils d’apprentissage des élèves, notamment aux difficultés liées à l’apprentissage du français et à la culture, et se veut être une étape de scolarisation intermédiaire d’une durée limitée avant l’immersion dans une classe « traditionnelle ». Comment ce dispositif pourrait-il être encore amélioré pour être adapté aux besoins de ces mineurs extrêmement traumatisés et désocialisés ?

En septembre, il y avait au niveau du fondamental 28 DASPA, soit l’équivalent de 810 périodes et de 35 équivalents temps plein. Ce chiffre était de 36 pour le Secondaire, soit 4720 périodes (16O ETP). Le nombre d’enfants en cours de scolarisation était en moyenne (avant la crise de 2015) de 1300 enfants primo-arrivants (450 pour le fondamental et 850 pour le secondaire).

Voici mes questions :

1) La question des Mena a-t-elle été posée au sein du groupe de travail instauré en août 2015 sur les primo-arrivants ?
2) Comment la situation a-t-elle évolué depuis ce mois de septembre au sein des DASPA?
3) Les Mena font-ils l’objet de dispositions spéciales dans les structures scolaires?
4) Comment les DASPA intègrent-ils les 3000 à 3500 Mena accueillis en 2015 ?

Découvrez :

Le compte rendu des débats

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Votez DéFI, c’est voter #CeQuiEstJuste pour tous !
#CeQuiEstJuste Votez DéFI, c'est voter #CeQuiEstJuste pour tous !
DéFI souhaite remettre l’éthique et la morale au centre du débat politique
Liège DéFI souhaite remettre l'éthique et la morale au centre du débat politique
Droits linguistiques :  DéFI gagne un nouveau combat pour la défense du régime des facilités !
Droits linguistiques DéFI gagne un nouveau combat pour la défense du régime des facilités !
Pour Olivier Maingain, voter DéFI est voter pour une société clairement plus juste, apaisée et rassembleuse
élections 2019 Pour Olivier Maingain, voter DéFI est voter pour une société clairement plus juste, apaisée et rassembleuse