ACTUALITÉS

Interview
“L’accord de gouvernement est un texte à tiroirs où l’on trouve tout et son contraire”
François De Smet
Le jeudi 8 octobre 2020

Le gouvernement De Croo est installé depuis quelques jours et DéFI entend mener une opposition constructive. Notre Président, François De Smet, le rappelle dans les pages de l’Echo ce jeudi 8 octobre. « Il y a une opposition qui veut clairement que ce gouvernement échoue et qu’on aille aux élections. Et puis il y a une opposition plus raisonnable. La nôtre. Nous ne sommes pas au gouvernement mais on a envie qu’il réussisse. On aurait trouvé irresponsable de ne pas y arriver après 16 mois. C’est un gouvernement qui réalise une partie de notre programme mais qui présente des vices de construction en raison des concessions qu’il a fallu faire au CD&V. On soutiendra ce qui va dans le bon sens, on fera des propositions pour améliorer les choses et on combattra ce qui sera mauvais. »

“Ce gouvernement renonce à faire quoi que ce soit dans le domaine éthique”

DéFI s’est abstenu lors du vote de confiance au gouvernement De Croo. François De Smet explique : « On a face à nous un gouvernement d’hypercentre qui fait partie des solutions les moins pires dont nous disposions. Cela fait un an que DéFI explique que la solution serait trouvée autour d’un arc-en-ciel. Ils ont choisi d’y ajouter le CD&V. On peut le comprendre d’un point de vue politique mais la faiblesse de ce gouvernement vient du poids des concessions faites à l’égard de ce parti. Ce gouvernement renonce à faire quoi que ce soit dans le domaine éthique. Sur l’IVG, c’est un scandale pour deux raisons. Cela veut dire qu’en moyenne 500 femmes par an continueront à se faire avorter tardivement aux Pays-Bas. Ensuite, cela récompense le travail de flibuste de certains partis au Parlement. Par quatre fois, le Belang, la N-VA, le CD&V et le cdH dans une moindre mesure ont renvoyé ce dossier au Conseil d’État. Ce n’est jamais arrivé, c’est de la piraterie et ils ont gagné. Je n’en reviens pas que le PS et Ecolo aient accepté une concession pareille. Ensuite, leur accord est un texte à tiroirs où l’on trouve tout et son contraire. Je n’ai jamais vu un gouvernement présentant un jésuitisme fiscal aussi élaboré. Ils écrivent à la fois « il y n’y aura pas d’impôt nouveau » et juste après « sauf en cas de contrainte budgétaire ». Les zones de flou nous réservent des surprises. Il y a de bonnes choses évidemment: le refinancement de la police, de la justice, des minimas sociaux, des pensions. Je ne vois rien par contre sur les métiers pénibles. Et j’ajouterais une autre concession au CD&V sur l’institutionnel. Ça partait bien puisqu’on retrouve notre idée : celle d’une consultation de la société civile pour imaginer une réforme de l’État à l’horizon 2024 basée sur l’efficacité. Mais on oublie le volet évaluation des réformes précédentes. Et sur les soins de santé, on va poursuivre les manœuvres de régionalisation. Or s’il y a un secteur qui mériterait un commandement plus unifié, ce sont bien les soins de santé. Pour le reste c’est une réflexion sans tabou même s’ils n’ont pas pu écrire le mot « refédéralisation ». »

Le risque : perdre l’adhésion de la population

La crise du Covid-19 ne faiblit pas, au contraire, et le nouveau Premier ministre doit reprendre le flambeau de la gestion de la crise sanitaire et économique. Pour François De Smet, il faut lui faire confiance et lui laisser le bénéfice du doute. « On a une impression de reprise en main de la crise sanitaire mais c’est plutôt un jugement sur le style. La combinaison De Croo-Vandenbroucke a l’air de fonctionner quant au message mais ils seront testés sur la longueur. On a l’expérience de la première vague. Le plus simple serait de tout arrêter, mais on a bien vu qu’un confinement généralisé avait de terribles conséquences économiques, sociales, médicales et psychosociales. Pour l’instant, on a une impression de fébrilité, les choix des deux semaines qui viennent vont être déterminants . Le risque est clair : perdre l’adhésion de la population.Ce qui manque chez nous, outre la clarté des instructions, c’est la clarté sur les modes de transmission. Les gens ne sont pas idiots, disons que si on prend plus de risques dans les bars et les restaurants c’est parce que l’on se parle face à face sans masque. Il y a un petit effort à faire dans la justification scientifique des mesures. »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
“Il faut que l’on repense la mécanique de la prise de décision”
Covid-19 “Il faut que l’on repense la mécanique de la prise de décision”
“Pour DéFI, le système idéal reste une taxation kilométrique intelligente concertée entre les 3 régions. À défaut, il privilégie un péage zonal”
Région bruxelloise “Pour DéFI, le système idéal reste une taxation kilométrique intelligente concertée entre les 3 régions. À défaut, il privilégie un péage zonal”
« Le contrôle démocratique en sort renforcé ! »
Conseil communal virtuel « Le contrôle démocratique en sort renforcé ! »
“Il est inconcevable que le choix libre d’aller vivre en maison de repos soit l’objet d’une discrimination en cas d’épidémie”
Parlement bruxellois “Il est inconcevable que le choix libre d’aller vivre en maison de repos soit l’objet d’une discrimination en cas d’épidémie”