Education
La violence à l’encontre des enseignants, un silence bien gardé
Le mardi 13 novembre 2018

Récemment, la France a connu un nouveau mouvement de contestation, par la création de l’hashtag #pasdevague, qui a donné la parole aux enseignants pour dénoncer les faits de violence dont ils sont les victimes silencieuses.

Ironie des mots, c’est bien une vague d’indignation que notre voisin a connue, puisque des dizaines de milliers de tweets et de commentaires sur les réseaux sociaux ont été répertoriés.

Mais qu’en est-il en Belgique francophone ?

Il s’avère que ce mouvement de contestation n’a précisément fait aucune vague.

Or, les faits de violence ne manquent pas. Je ne parle pas tant de faits de violence grave, mais plutôt d’agressions dites mineures. Dégradation de matériel, harcèlement moral en classe ou via les réseaux sociaux, moqueries répétées, violences physiques, verbales, sexuelles, menaces. La liste n’est pas exhaustive.

Agressions mineures, certes. Mais à l’heure où la pénurie du métier d’enseignant atteint un niveau rarement égalé, cette violence quotidienne n’y est peut-être pas étrangère.

Un récent article de L’Echo a levé le voile sur ce silence bien gardé. Il en ressort que la peur de porter atteinte à la réputation de l’école ou du réseau constitue l’un des motifs expliquant cette omerta.

Une nouvelle fois, la complexité de notre système éducatif séparé en réseaux, est remise en cause.

Certains chefs d’établissements encourageraient aussi ce silence, pour des motifs de réputation de l’école.

Enfin, je m’interroge sur certains comportements inadéquats observés auprès de certains parents et/ou élèves, qui s’arrogent le droit de dénigrer ou d’agresser leurs enseignants. Ceci renforce ma conviction qu’une revalorisation de la fonction est urgente et indispensable !

Voici mes questions :

– Avez-vous eu, vous ou votre cabinet ministériel, des réactions, des témoignages d’enseignants à la suite du mouvement de contestation français #pasdevague ?

– Quelle est votre position par rapport aux différentes causes énumérées, censées expliquer le silence des enseignants face à la violence quotidienne dont certains sont victimes ? Quelles solutions comptez-vous apporter pour briser ce silence ?

– Estimez-vous que les procédures actuelles pour aider les enseignants face à la violence scolaire sont suffisantes ?

Découvrez :

Le compte rendu des débats

 

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
FWB : DéFI répond favorablement à l’invitation à négocier sur la base des “Lignes directrices” du PS et d’Ecolo
FWB DéFI répond favorablement à l'invitation à négocier sur la base des “Lignes directrices” du PS et d’Ecolo
De bourgmestre à député : comment garder le lien avec les citoyens ?
Région bruxelloise De bourgmestre à député : Comment garder le lien avec les citoyens ?
Enseignement : DéFI plaide pour ajouter la maîtrise de la langue française au coeur des missions prioritaires de l’enseignement !
Enseignement DéFI plaide pour ajouter la maîtrise de la langue française au coeur des missions prioritaires de l’enseignement !
DéFI en faveur de l’élargissement du cours d’éducation à la citoyenneté à 2h par semaine
élections 2019 DéFI en faveur de l'élargissement du cours d'éducation à la citoyenneté à 2h par semaine