ACTUALITÉS

Châtelet
La santé des riverains mise en danger par la pollution industrielle
Le jeudi 10 juin 2021

Notre conseiller communal de Châtelet, Rosario Gagliano, interpelle les autorités communales sur le recyclage des métaux nécessitant des broyeurs industriels. 

La Belgique en comporte 16 dont 7 en Wallonie : Courcelles, Aubange, Marchienne au Pont, Obourg, Engis, Beez et Châtelet. De son côté, la Région wallonne est actionnaire de cette entreprise par la société régionale d’investissement.

956 millions d’euros de dommage

28% de l’acier mondial est produit à partir de métaux recyclés mais ces broyeurs à métaux rejettent de la pollution qui impacte les citoyens. En effet, il y a des rejets de substances toxiques tels que les PCB qui proviennent des isolants électriques et qui sont des perturbateurs endocriniens, les contrôles relèvent parfois des doses de 90 fois supérieures à la norme acceptée. Les problèmes de santé induits peuvent être un problème de fertilité masculine, de thyroïde, d’immunité, de diabète,…

L’Awac (agence wallonne air climat) estime à 956 millions d’euros les dommages pour la Wallonie dû à la pollution de ce secteur et un rapport souligne les dangers de cette pollution. Ce rapport a été envoyé à la ministre de l’Environnement Céline Tellier, qui souligne le caractère de risque, nie le danger car, selon elle, il n’y a pas d’exposition suffisante de la population. Cependant, la Région wallonne demande aux riverains de faire attention de bien laver leurs légumes, de ne pas laisser les poules en contact avec la terre extérieure.

Des chiffres préoccupants pour la santé des riverains

A Châtelet, l’entreprise CometSambre (qui se veut être une réussite de l’économie circulaire) a un taux de PCB de 179 000 alors que la norme est de 100. Mais ce n’est pas tout, elle se trouve à proximité d’une école et d’un home pour personnes âgées. 

Des analyses des cheveux de 50 habitants de Châtelet ont été effectuées dans un rayon de 500m de l’entreprise, le résultat est sans appel il y a 3 fois plus de PCB que dans l’analyse de la population habitant à plusieurs km de l’entreprise et leur régime alimentaire ne peut expliquer cette différence.

Cela provoque évidemment un sentiment de révolte des habitants ! Malgré tout, la Ministre Tellier soutient qu’il ne s’agit pas là d’une preuve mais donne 24 mois supplémentaires à l’entreprise pour être en dessous du niveau autorisé.

Au vu de cette conclusion de la Région wallonne, Rosario Gagliano, conseiller communal, a décidé d’interroger le bourgmestre et le collège. Préoccupés par ces chiffres, ses partenaires de l’opposition se sont, d’ailleurs, associés à sa démarche.

Après avoir exposé les faits, s’inquiétant de la santé des riverains, notre conseiller communal a demandé aux instances communales d’intervenir auprès de la police de l’environnement mais aussi auprès de la ministre Tellier directement pour que des sanctions soient prises immédiatement. 

Le Bourgmestre a répondu qu’il va, en collaboration avec la police, vérifier les ruissellements de Cometsambre qui pourrait polluer les sols ou les cours d’eau de Châtelet mais aucune mention n’a été faite de la ministre Tellier. DéFI Châtelet, par l’intermédiaire de son conseiller Rosario Gagliano, continuera à suivre ce dossier pour défendre la santé des citoyens de sa commune et interpellera, à nouveau, la commune si rien ne change à l’avenir.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
“J’ai joué le rôle de lanceur d’alerte”
Woluwe-Saint-Lambert “J’ai joué le rôle de lanceur d’alerte”
Sans-papiers : Trois propositions pour en sortir par le haut
Carte blanche Sans-papiers : Trois propositions pour en sortir par le haut
“Sans-papiers : Nous ne voulons plus des méthodes de Theo Francken”
Interview “Sans-papiers : Nous ne voulons plus des méthodes de Theo Francken”
“Il y a des moments où il est complexe de décider. Je me demande tout le temps si j’ai pris la bonne décision”
Schaerbeek “Il y a des moments où il est complexe de décider. Je me demande tout le temps si j’ai pris la bonne décision”