ACTUALITÉS

Région bruxelloise
La prime indépendant renforcée
indépendant
Le jeudi 21 janvier 2021

Sur proposition de Bernard Clerfayt, Ministre bruxellois de l’Emploi, le gouvernement a marqué son accord en 3ème lecture sur le renforcement de la prime indépendant. Rétroactive au 1er septembre 2020, la prime atteint maintenant 4.750€, contre 4.000€ auparavant, pour motiver les chercheurs d’emploi bruxellois à se lancer dans l’entreprenariat.

Motiver les chercheurs d’emploi à lancer leur activité

Lancer son activité, une solution pour créer son emploi. C’est ce qu’affirment les autorités bruxelloises. Parmi les chercheurs d’emploi, ils sont nombreux à rêver de lancer leur propre activité d’indépendant. Seulement, il n’est pas toujours évident d’oser se lancer dans l’aventure, surtout lorsque le contexte économique est morose.

« Pourtant, en période de crise, l’initiative entrepreneuriale est de première nécessité pour relancer l’emploi. Sans cet esprit entrepreneurial, il n’y a pas d’entreprises, pas de stimulation de l’économie bruxelloise et donc pas de création d’emploi », explique Bernard Clerfayt, Ministre bruxellois de l’Emploi.

C’est pourquoi, la prime indépendant est renforcée passant de 4.000€ à 4.750. De quoi motiver les chercheurs d’emploi qui hésitent encore, à franchir le pas et à créer leur emploi.

Les montants mensuels octroyés aux chercheurs d’emploi qui lancent leur activité sont donc augmentés. Au total, le chercheur d’emploi bénéficiera d’un montant de 4.750€ sur 6 mois :

  • 1.250 € le premier mois
  • 1000 € le deuxième mois
  • 750 € les troisième et quatrième mois (au lieu de 500 le quatrième mois)
  • 500 € les cinquième et sixième mois (au lieu de 250€ les cinquième et sixième mois)

La prime indépendant boostée est accessible à tous les chercheurs d’emploi bruxellois inscrits chez Actiris et qui se lancent comme indépendant entre le 1er septembre 2020 et le 31 décembre 2021.  La condition exigeant de ne pas avoir été indépendant pendant 2 ans auparavant est supprimée.

Mais les conditions d’encadrement des candidats restent strictes. Pour Bernard Clerfayt, Ministre bruxellois de l’Emploi, la faisabilité du projet doit être vérifiée. « Il n’est pas question de subsidier tout et n’importe quoi. Pour en bénéficier le chercheur d’emploi doit être accompagné et suivi par une structure reconnue. Le projet entrepreneurial doit être validé et fondé sur des bases solides. La prime vient donc en soutien d’un arsenal de mesures d’accompagnement à la création de son emploi ».

Depuis le lancement de la mesure en 2018, 630 primes ont déjà été octroyées à des Bruxellois dont 60% d’hommes et 40% de femmes.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
« Si on réduit la place de la voiture, Uber est un complément indispensable pour la mobilité »
Région bruxelloise "Si on réduit la place de la voiture, Uber est un complément indispensable pour la mobilité"
Une Belgique fédérale 2+2 = Bruxelles sous tutelle
CONSTITUTION Une Belgique fédérale 2+2 = Bruxelles sous tutelle
« Pour réussir la politique régionale de stationnement, il faut évaluer le dispositif en place et s’appuyer sur l’expertise des communes »
Région bruxelloise "Pour réussir la politique régionale de stationnement, il faut évaluer le dispositif en place et s’appuyer sur l’expertise des communes"
Les usagers faibles, une priorité pour Sophie de Vos
Auderghem Les usagers faibles, une priorité pour Sophie de Vos