Environnement - Energie
La mise en place de la mensualisation du prix de l'eau
Le mardi 8 janvier 2019

Depuis le 2 juillet, les Bruxellois peuvent demander à recevoir chaque mois leur facture liée à leur consommation d’eau. Actuellement, la plupart des ménages reçoivent une facture annuelle. Mais les montants à payer sont souvent élevés et lourds à supporter pour les bas et moyens budgets. La conséquence: des demandes de plans d’apurement sur plusieurs mois avec des contraintes administratives que cela engendre.

Ayant milité depuis des années pour la mensualisation d’eau qui permet responsabilisation des citoyens, j’ai été très agréablement surpris qu’en quelques semaines, plus de 15.000 familles avaient demandé la mensualisation de leur facture. D’après Vivaqua, « C’est au delà de nos objectifs« , souligne Marie-Eve Deltenre, porte-parole de l’intercommunale en charge de la production et la distribution d’eau à Bruxelles. « Nous avions tablé sur un taux de conversion de 4% pour la fin de l’année. Nous avons dépassé cet objectif. » 15.000 ménages représentent plus de 6%. Je voudrais féliciter Vivaqua et en particulier Yves Bourdeau qui semble avoir fait sienne la résolution du Parlement bruxellois. Je ne peux que me réjouir quand je vois des directeurs de nos intercommunales plus proactifs que certains des politiques qui ont présidé cette institution en s’opposant pendant des années à cette demande alors que plus de 3 millions d’euros étaient dépensés annuellement en frais d’huissiers et d’avocats. Tenter de diminuer ce montant et de responsabiliser les consommateurs tout en rendant plus prévisible sa facture d’eau me semble une des meilleures voies pour lutter contre la précarité hydrique.

En effet, « La facture d’eau moyenne à Bruxelles, pour un ménage de deux personnes, est de près de 300 euros par an« , précise Yves Bourdeau, directeur commercial et financier de Vivaqua. « Un budget important qui pèse sur les ménages. Un budget qui conduit à des impayés. Chaque année, nous traitons 25.000 demandes de plans d’étalement, ce qui est important. La facture mensuelle répond donc à une forte demande et permet au consommateur d’éviter les mauvaises surprises. Pour nous, cela permettra aussi de réduire le nombre de demandes d’apurement et les impayés. »

Depuis cet été, donc, place à la possibilité de régler sa consommation à la fin de chaque mois. Une contrainte toutefois: s’abonner à la plateforme électronique Doccle, en créant son compte. « La facturation d’acompte mensuelle en ligne via Doccle permet de fractionner les charges des consommateurs liées à leur consommation d’eau sans devoir passer par le Service clientèle« , souligne Vivaqua. Grâce à Doccle, le client pourra également archiver ses factures et les régler directement via son smartphone ou chez lui à la maison, derrière son PC.

Vu la fracture numérique, je pense qu’il est utile d’encourager les CPAS qui interviennent actuellement via le Fonds Social de l’Eau pour systématiser cette mensualisation pour les personnes aidées à rentrer dans le système alors qu’elles n’ont pas toujours les moyens de gérer ces factures et paiements par voie numérique.

Mes questions sont très simples :

  1. Quelles sont les mesures que vous avez prises pour encourager les CPAS à organiser cette mensualisation afin qu’elle puisse concerner tous ceux qui en ont besoin, malgré la fracture numérique ?
  2. Après 6 mois de mensualisation, combien de personnes sont-elles entrées dans le système ?
  3. Quel est le profil des ménages qui ont souhaité passé à la facture mensuelle après 6 mois de lancement ? Par rapport aux communes dont les relevés de compteurs ont été réalisés, quelles sont les premiers enseignements ?
  4. Pourriez-vous joindre en annexe le relevé actuel du nombre de personnes par commune ayant demandé la mensualisation ?

Découvrez : 

Le compte rendu des débats

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Le lancement le 21 mars 2019 d’une monnaie locale dénommée la ‘Zinne’
Affaires générales Le lancement le 21 mars 2019 d'une monnaie locale dénommée la 'Zinne'
La vétusté du moteur de recherche des offres d’emplois du site Internet d’Actiris et l’absence de recherche géographique et territoriale
Emploi La vétusté du moteur de recherche des offres d’emplois du site Internet d’Actiris et l’absence de recherche géographique et territoriale
La mise en œuvre de l’ordonnance relative à l’obligation d’engager des personnes handicapées dans les administrations des pouvoirs locaux
Handicap La mise en œuvre de l’ordonnance relative à l'obligation d'engager des personnes handicapées dans les administrations des pouvoirs locaux
Survol : Etude d’incidence imposée par la Justice et relation avec le Fédéral
Environnement Survol : Etude d’incidence imposée par la Justice et relation avec le Fédéral