ville de bruxelles
Une solution concertée pour la Foire du Midi
Le vendredi 7 février 2020

Après avoir étudié les différentes options possibles en concertation avec les différents acteurs concernés, le collège de la Ville de Bruxelles a décidé jeudi 6 février que la Foire du Midi restera bel et bien dans le quartier de la gare du Midi,  mais à hauteur des Arts et Métiers.

Pérenniser la foire dans son écrin naturel

En raison du chantier de construction de la future station de métro Toots Thielemans, avenue de Stalingrad, plusieurs scénarios avaient été évoqués jusqu’ici pour déterminer l’endroit où la foire aurait lieu à partir de 2020. A l’époque,  l’idée de déplacer la Foire du Midi sur le plateau du Heysel pour une durée de 5 ou 6 ans avait été envisagée. Cette option n’est aujourd’hui plus d’actualité, puisque la Ville de Bruxelles a décidé de prolonger la Foire du Midi aux Arts et Métiers, parvenant ainsi à la maintenir sur son site historique comme l’explique Fabian Maingain  (DéFI) à La Capitale, échevin des  Affaires économiques à la Ville de Bruxelles: « Ma volonté et celle de la Ville a toujours été de pérenniser la foire dans son écrin naturel qu’est le boulevard du Midi. On a trouvé une solution qui fonctionne, permettant de trouver un espace pour tous les métiers. Et cela passe aussi par son intégration optimale dans le tissu urbain. En effet, nous portons une attention particulière à préserver nos riverains, déjà impactés par le chantier actuel afin qu’ils vivent au mieux la cohabitation. »

Travailler pour limiter les nuisances

Cette décision a fait l’objet d’une réflexion approfondie avec de nombreux acteurs de terrain tels que les forains, la Stib, Sibelga, les services de secours ,Bruxelles Mobilité, la police, ainsi que d’autres autorités communales, pour étudier les différents scénarios possibles, notamment vis-à-vis de la faisabilité technique. Fabian Maingain tient également à rappeler les mesures d’accompagnement qui sont mises en œuvre pour accompagner au maximum les riverains afin et de réduire les nuisances observées, comme l’explique Alexandre Dermine, son chef de cabinet : « Il y a un ramassage des déchets six jours sur sept, une interdiction du plastique unique, les stands sont équipés de sonomètres et les contrôles sont fréquents. Toutes nos actions sont menées en collaboration avec les forains, qui souhaitent avoir l’appui des riverains. »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Pouvoirs locaux Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
DéFI demande la transparence et la clarté à Molenbeek
gouvernance DéFI demande la transparence et la clarté à Molenbeek
Nicole Bomele : « J’ai baigné dans la diplomatie toute ma vie, c’est sans doute pour cela que je privilégie toujours le consensus »
à la rencontre de nos élus Nicole Bomele : « J'ai baigné dans la diplomatie toute ma vie, c'est sans doute pour cela que je privilégie toujours le consensus »
Carte blanche : « La réforme de la garantie de revenus aux personnes âgées : une lamentable régression »
Seniors Carte blanche : "La réforme de la garantie de revenus aux personnes âgées : une lamentable régression"
François De Smet : « Churchill est pour moi l’incarnation du courage en politique »
à la rencontre de nos élus (3) François De Smet : « Churchill est pour moi l'incarnation du courage en politique »