ACTUALITÉS

Interview
François De Smet était invité sur BX1
Le jeudi 7 février 2019

Ce jeudi 7 février, François De Smet, tête de liste DéFI à la Chambre, était l’invité de l’Interview sur BX1. Retour sur les temps forts.

Parcours

Bruxellois de naissance, François De Smet est philosophe politique de formation. « J’ai toujours travaillé sur les droits de l’homme, la laïcité, l’identité, la lutte contre le racisme », déclare la tête de liste DéFI à la Chambre. D’une part essayiste, auteur de livres et articles, d’autre part homme de terrain travaillant dans le milieu associatif et dans une institution des droits de l’homme comme Myria, François De Smet a toujours mené de front « une carrière de philosophe essayiste, académique et une carrière avec un métier où on a les pieds sur terre, où on gère des budgets, des hommes et des femmes.» « Je crois que faire les deux m’a toujours apporté un certain équilibre.», ajoute-t-il.

Une personnalité rassembleuse

Un philosophe au Parlement fédéral, ça donne quoi ? A cette question, François De Smet répond que cela peut permettre de rassembler les points de vue sur un sujet divergent, de solutionner les problèmes, de faire le lien avec le terrain et les idées, d’être à l’écoute. « Je voudrais un Parlement fédéral qui soit d’avantage ouvert sur la société civile et qui soit une caisse de résonance beaucoup plus forte de la société. Je voudrais qu’on fasse venir plus de citoyens, plus d’associations, qu’on fasse refléter les préoccupations d’institutions comme les ONG de manière beaucoup plus forte. », poursuit la tête de liste DéFI à la Chambre.

La migration, un des axes de campagne de DéFI au fédéral

La migration constituera un des axes de la campagne de DéFI à la Chambre  : « il est temps d’avoir une politique migratoire tout court, nous avons une politique des étrangers en Belgique, nous avons une politique de l’asile mais nous n’avons pas de politique migratoire », déclare François De Smet. Cette politique devra cependant respecter des principes clairs :

  • Respecter les droits fondamentaux,
  • Travailler sur des chantiers positifs comme la migration économique,
  • Résoudre la migration de transit.

Les jeunes et le climat

Les jeunes qui marchent pour le climat portent un témoignage extrêmement fort. Selon François De Smet « ils ont raison » !

Dans le contexte climatique et environnemental actuel, tous les partis sont obligés de faire de l’écologie. « La question n’est plus : faut-il sauver la planète ? Mais comment on le fait sans casser la machine économique, sans casser une éventuelle croissance. Des solutions sont possibles, nous en apporterons. », déclare la tête de liste DéFI à la Chambre.

« Il faut que ces jeunes continuent à se mobiliser jusqu’à ce que le politique ait maintenu ces préoccupations en haut de l’agenda et qu’elles soient conciliées avec les autres. »

Pourquoi DéFI ? Choix de raison et de passion

Pour François De Smet, « DéFI est un parti courageux qui s’est détaché du MR alors que ce n’était électoralement pas évident, qui a fait le mouvement d’un seul homme sur des questions de valeurs. C’est un parti qui a les droits humains chevillés au corps.« 

« DéFI est un des rares partis qui n’a pas peur du mot « laïcité » et de ce qu’il représente, c’est-à-dire, pas seulement inscrire des mots dans une Constitution mais aussi de se battre lorsque des projets ou des propositions de loi arrivent, comme avec la tentative de dépénalisation de l’avortement, et qu’il faut prendre position. »

Enfin, DéFI est un parti libéral-social pour qui « il faut aider les entreprises, il faut aider les gens qui veulent créer mais si ça ne sert pas à faire en sorte que la précarité soit combattue alors ça ne sert à rien », conclut François De Smet.

=> Visionnez l’interview en cliquant ici

 

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Social
AUTRES ACTUALITÉS
Relations extérieures : DéFI demande la fin de l’octroi des pensions accordées aux collaborateurs belges durant le régime nazi !
Relations extérieures DéFI demande la fin de l'octroi des pensions accordées aux collaborateurs belges durant le régime nazi !
Woluwe-Saint-Lambert : Le Conseil communal adopte, à l’unanimité, une motion « Climat » sur la base d’un texte largement amendé par la Liste du Bourgmestre
Woluwe-Saint-Lambert Le Conseil communal adopte, à l’unanimité, une motion « Climat » sur la base d’un texte largement amendé par la Liste du Bourgmestre
Enseignement : DéFI souhaite l’abaissement de l’obligation scolaire à 3 ans
Enseignement DéFI souhaite l’abaissement de l’obligation scolaire à 3 ans
Interview : Sophie Rohonyi était invitée sur BX1
Interview Sophie Rohonyi était invitée sur BX1