ACTUALITÉS

Charleroi
Ingrid Colicis est à l’image du parti: forte et pleine de valeurs
Le mardi 11 février 2020

Ce samedi 8 février, Ingrid Colicis nouvelle présidente DéFI Charleroi était l’invitée de l’émission Sans langue de bois. Au micro d’Eric Ghislain et Martial Dumont, Ingrid Colicis est revenue sur sa carrière politique et sa vie personnelle.

Un femme de valeur

Ingrid Colicis, est d’abord revenue sur son parcours professionnel. La nouvelle présidente DéFI Charleroi a notamment évoqué les raisons de son départ du Parti Socialiste. En effet, la nouvelle élue a expliqué ne pas avoir été en accord avec certains points.” Vous savez, un appareil politique vise toujours les élections d’après. Lorsqu’il prend des décisions, c’est toujours en fonction de ce que les électeurs vont en penser. Moi ce qu’on m’a mis dans mon ADN quand je suis née, c’est l’intérêt général“ a-t-elle déclarée. La présidente DéFI Charleroi a également évoqué certains côtés plus intimes de sa vie, dont son combat face à la maladie. En effet, Ingrid Colicis a vaincu le cancer et est actuellement en phase de rémission. Sur le plateau de Télésambre, la nouvelle présidente DéFI Charleroi est restée fidèle à elle-même : humble et sincère. 

Un président de parti philosophe

Ingrid Colicis a affirmé son admiration pour DéFI. “DéFI c’est un petit parti où tout le monde travaille!” a-t-elle déclaré. Par ailleurs, suite à la question d’Eric Ghislain quant au futur politique du pays, la présidente DéFI Charleroi affirme “J’ai une vision assez pessimiste du futur politique. Néanmoins, j’ai la chance d’avoir un président de parti ( François De Smet ) qui est un philosophe. En effet, il arrive à prendre de la hauteur. Et c’est ça chez DéFI! Une de ses particularités, c’est qu’il s’agit d’un parti de frondeurs! C’est la capacité de sortir des sentiers battus, de sortir des solutions classiques. Des solutions qui finalement n’en sont pas. DéFI sort de ce prisme, il ne fait pas comme les autres partis qui vont dans le sens de ce à quoi on s’attend en général. Ce parti essaye de trouver des alternatives réelles pour aider le pays”.

 

 

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
La Chambre rend hommage à Antoinette Spaak
disparition La Chambre rend hommage à Antoinette Spaak
Opération récolte de croquettes
bien-être animal Opération récolte de croquettes
Sophie Rohonyi reçoit la pétition de la plateforme “Abortion Right”
Fédéral Sophie Rohonyi reçoit la pétition de la plateforme “Abortion Right”
“Ce que je vois ce n’est pas une majorité ; c’est 6 partis qui veulent gouverner, et un qui ne sait pas ce qu’il veut”
Fédéral “Ce que je vois ce n’est pas une majorité ; c’est 6 partis qui veulent gouverner, et un qui ne sait pas ce qu’il veut”