Jeunesse
Imbroglio au Conseil de la Jeunesse
Le jeudi 17 novembre 2016

Ce 8 novembre, le journal Le Soir faisait état d’un conflit larvé au sein du Conseil de la Jeunesse.

Selon l’article, la majorité des administrateurs sont démissionnaires. Avec cinq rescapés sur treize, il n’est plus à même de fonctionner. Certaines lettres de démission pointent des erreurs de gestion et une rupture de confiance, laquelle a également été manifestée par une motion. Cette dernière est par ailleurs inapplicable, ayant été adoptée par l’assemblée générale sans que le quorum ne soit atteint.

Un courrier vous a été envoyé, vous priant de réinstaurer la démocratie et la pluralité. Vous avez missionné un médiateur et prévu une évaluation.

La réforme de 2008, puis le décret de 2013 qui a, selon le Soir, sensiblement politisé le fonctionnement de la CCOJ, sont de véritables échecs, quand on voit ce qu’est devenu le conseil de la jeunesse. Pour rappel, la réforme de 2008 visait à diminuer le poids des organisations de jeunesse organisées et reconnues au profit de jeunes non organisés.

Or, dans les faits, on a assisté à une instrumentalisation progressive du conseil de la jeunesse et une politisation plus forte qu’auparavant, laissant place non pas à une parole jeune libérée, mais bien à une parole jeune confisquée.

Il est urgent de reprendre en mains le conseil de la jeunesse.

 

Madame la Ministre, voici mes questions :

 

  • Quels sont les constats et conclusions que le médiateur que vous avez envoyé a-t-il pu tirer ? Quelle était la mission confiée et quel était son mandat ?
  • Qu’en est-il de l’évaluation prévue ? Quels sont les critères, la méthodologie et le calendrier ?
  • Qu’en est-il des avis et autres missions que le conseil de la jeunesse est censé rendre dès lors que celui-ci perd en légitimité ?
  • Vu l’avalanche de démissions et le non-fonctionnement, ne faut-il pas procéder à une nouvelle élection pour assurer une légitimité au conseil ?
  • Allez-vous réformer le décret de la jeunesse pour rétablir une parole libre de la jeunesse qui ne soit otage des ambitions personnelles de certains de leurs membres ?
Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Pouvoirs locaux Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Financement du sport de haut niveau : « Et pourquoi pas un partenariat public-privé via le sponsoring d’entreprises ? »
Fédération Wallonie-Bruxelles Financement du sport de haut niveau : "Et pourquoi pas un partenariat public-privé via le sponsoring d'entreprises ?"
« La pauvreté est la conséquence de la manière dont on organise une société »
Journée mondiale de lutte contre la pauvreté "La pauvreté est la conséquence de la manière dont on organise une société"
Autisme : « Un enfant sur 100 est susceptible d’en être affecté. Nous devons aider ces enfants à s’intégrer »
Journée mondiale de la santé mentale Autisme : "Un enfant sur 100 est susceptible d'en être affecté. Nous devons aider ces enfants à s'intégrer"
« Un prof bien formé, c’est un prof mieux équipé pour appréhender l’apprentissage de ses élèves »
Journée mondiale des enseignants "Un prof bien formé, c'est un prof mieux équipé pour appréhender l'apprentissage de ses élèves"