ACTUALITÉS

Fleurus
"Il y a plus de contrôles dans une piscine que dans un centre commercial !"
Le vendredi 5 juin 2020

Alors que le Conseil national de sécurité annonçait ce mercredi 3 juin les nouvelles mesures de la phase 3 de déconfinement, pour Maklouf Galoul, échevin des sports à Fleurus la pilule a du mal à passer en ce qui concerne la non réouverture des piscines.

« Rien n’est fait pour les asbl »

« Ma première réaction a été : pourquoi on ne se calque pas au modèle français, où on limite le nombre d’entrées, avec un timing défini et une utilisation contrôlée des vestiaires ? C’est aberrant qu’on ne puisse même pas rouvrir pour les clubs, alors que ce sont de plus petits groupes qu’il est facile de cadrer. On peut contrôler le flux, avoir une distanciation physique dans l’eau. Le chlore est en plus une barrière au virus. On peut limiter l’utilisation et désinfecter les vestiaires. Ici, j’ai l’impression qu’on a privilégié les secteurs pour l’économie. Il n’y a rien pour aider les ASBL ! L’histoire des vestiaires, c’est une excuse. Il y a plus de contrôles dans une piscine, que dans un centre commercial ou un magasin de vêtements. On déconfine de manière illogique »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
« Il est temps de demander  l’élargissement de la Région bruxelloise »
négociations fédérales "Il est temps de demander l'élargissement de la Région bruxelloise"
Un groupe de travail sur la biodiversité grâce à DéFI
Pepinster Un groupe de travail sur la biodiversité grâce à DéFI
Article 27 emménage à la Maison Howet de Libramont-Chevigny
Province du Luxembourg Article 27 emménage à la Maison Howet de Libramont-Chevigny
DéFI va investir pour vous défendre, vous rassembler et fédérer le plus possible
Fête nationale DéFI va investir pour vous défendre, vous rassembler et fédérer le plus possible