ACTUALITÉS

Région bruxelloise
"Il y a des tonnes d'emplois nouveaux et de métiers en pénurie auxquels accéder sans longues études"
Le vendredi 26 juin 2020

Pour la première fois depuis 5 ans, la courbe du chômage a cessé de baisser à Bruxelles. La faute bien sûr à la crise du Covid qui a arrêté la quasi-totalité de l’activité économique. On parle d’une perte de 30.000 à 50.000 emplois pour la Région bruxelloise.

Le ministre bruxellois DéFI de l’Emploi et de la Formation, Bernard Clerfayt, était à ce sujet l’invité de Fabrice Grosfilley sur BX1+ ce vendredi 26 juin. « Malheureusement, la hausse du chômage est inévitable, l’activité n’a toujours pas repris. Fin de l’été, malheureusement, on verra cela partout dans les statistiques, déplore Bernard Clerfayt. Actiris et Bruxelles Formation se préparent pour accueillir les chômeurs et les accompagner le plus vite possible vers l’emploi. »

112 métiers en pénurie

L’observatoire bruxellois de l’emploi et de la formation, View.Brussels, vient pourtant, paradoxalement, de publier la liste de 112 métiers en pénurie. Cela concerne notamment les métiers de la santé, si cruciaux durant les mois que nous venons de vivre, y compris, c’est nouveau, les médecins et les dentistes. « Cela fait longtemps que les infirmiers et infirmières font partie de cette liste de fonctions critiques, aujourd’hui s’y ajoutent d’autres métiers de la santé, dentistes, médecins, diététiciens, note le ministre bruxellois : ce n’est pas seulement une question de rémunération mais de stress, de conditions de travail. Il y a des métiers en pénurie depuis longtemps, infirmières, ingénieurs, webdeveloppeurs mais il y en a de nouveau, éducateurs, conseillers fiscaux, la carrosserie et le bâtiment. On peut développer des compétences digitales sans diplôme et en peu de temps : il faut en avoir l’envie mais il y a une grosse demande de l’économie. Il y a des tonnes d’emplois nouveaux qui ne nécessitent pas 5 ans d’études. »

Forte demande dans le digital

En tant que ministre également de la Transition numérique, Bernard Clerfayt rappelle que le secteur digital est porteur d’avenir : « Il y a une très forte demande de digitalisation dans l’économie. En quelques semaines, on peut se former à ces emplois où la demande est énorme. »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Un élève sur trois est concerné par le harcèlement. Pour DéFI, il faut délivrer aux écoles des outils et techniques de prévention et de répression du harcèlement
Journée internationale de l’éducation Un élève sur trois est concerné par le harcèlement. Pour DéFI, il faut délivrer aux écoles des outils et techniques de prévention et de répression du harcèlement
DéFI souhaite de nouvelles mesures pour le secteur du sport
Journée internationale du sport féminin DéFI souhaite de nouvelles mesures pour le secteur du sport
“Je trouve choquant que Pfizer punisse la Belgique parce qu’on arrive à avoir une 6ème dose”
Vaccination “Je trouve choquant que Pfizer punisse la Belgique parce qu’on arrive à avoir une 6ème dose”
Les  secteurs de l’horeca, de la culture et de l’événementiel appellent à l’aide : DéFI propose un plan de reprise spécifique « corona safe »
Bruxelles Les secteurs de l’horeca, de la culture et de l'événementiel appellent à l’aide : DéFI propose un plan de reprise spécifique "corona safe"