ACTUALITÉS

Dossier énergie
“Il faut un plan structurel et pas de petites mesures plic-ploc”
Le vendredi 1 octobre 2021

Ce jeudi 30 septembre, Sophie Rohonyi, députée fédérale, était l’invitée politique de Maxime Binet sur DH Radio. Au programme de l’interview : le premier anniversaire de la Vivaldi, le Covid Safe Ticket et la hausse des prix de l’énergie.

La Vivaldi n’est pas à la hauteur

Un an après l’accord de gouvernement qui mettait officiellement sur les rails la Vivaldi, Sophie Rohonyi revient sur cette année mouvementée : « C’est un adjectif qui va encore sûrement coller à cette coalition car il lui reste du travail à accomplir notamment sur le sujet du nucléaire et de la hausse des prix de l’énergie. Je ne suis pas convaincue que la Vivaldi soit à la hauteur. C’est un enjeu fondamental de permettre à tout un chacun de vivre dignement après une vie de travail. Même sur un tel enjeu les partenaires de majorité n’arrivent pas à se mettre d’accord ! La ministre de l’Energie, Tinne Van der Straeten (Groen), ne comprend pas la gravité de la situation des hausses du prix du gaz. Il faut un plan structurel et pas de petites mesures plic ploc comme l’extension du tarif social qui est insuffisante puisque les prix augmentent encore ! Au niveau de DéFI, nous soutenons la réduction de la TVA à 6%. Mais attention, il faut qu’elle soit temporaire, limitée à un forfait précis de consommation et qu’elle s’accompagne d’une prise en compte de l’augmentation des prix de l’énergie dans l’indice des prix à la consommation. Ce qui permettra d’augmenter les salaires et par conséquent l’index des salaires. »

CST : un manque d’anticipation

En Région bruxelloise, l’entrée en vigueur du Covid Safe Ticket vient d’être reportée à la deuxième moitié du mois d’octobre. Pour DéFI, il s’agit là d’un manque de clarté qui est dû à une absence d’anticipation. « L’idée était de prévoir une base légale pour ce CST par le biais d’un accord de coopération. Tant le fédéral que les entités fédérées étaient responsables. On savait dès la mi-juillet que l’on devrait étendre cet accord de coopération pour permettre à certains secteurs de reprendre. Je suis choquée de devoir prendre connaissance de cet accord en 24h pour le voter le lendemain. Je regrette également que le fédéral ait renoncé à une harmonisation du Covid Safe Ticket »ce qui aurait été quand même plus compréhensible pour la population. »

Life4Brussels, une association qui accompagne les victimes d’attentats

Lors de la séquence des cartons rouges et verts, Sophie Rohonyi a, à nouveau, pointé du doigt la Vivaldi qui continue à bloquer un dossier fondamental, celui de l’IVG. « Je voulais interpeller le Premier ministre sur le sujet à la Chambre ce jeudi, mais j’ai appris que cela n’allait pas être possible. On voit à quel point ce dossier met mal à l’aise les partis de la Vivaldi. » Quant à la note positive, elle a été attribuée à Life4brussels, une association internationale pour l’aide et l’accompagnement des victimes d’attentats, qui suit une grande partie des victimes des attentats de Bruxelles. « Plus de 5 ans après, l’Etat belge reste défaillant par rapport au suivi qui a été mis en place par la commission attentats. C’est parce que cette association fait son travail que les victimes sont prises en charge. »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Carte blanche : « Plan taxi : sortons de l’impasse par le haut « 
Région bruxelloise Carte blanche : "Plan taxi : sortons de l’impasse par le haut "
Abattage rituel : “Comme ministre du Bien-être animal, je ne peux pas ne pas mettre ce dossier sur la table du gouvernement”
Interviews Abattage rituel : “Comme ministre du Bien-être animal, je ne peux pas ne pas mettre ce dossier sur la table du gouvernement”
Il faut renforcer la cybersécurité de nos hôpitaux bruxellois
Région bruxelloise Il faut renforcer la cybersécurité de nos hôpitaux bruxellois
François De Smet : “J’arrive 5 minutes avant le début de la plénière parce que j’aime ce calme avant la tempête”
Podcast François De Smet : “J’arrive 5 minutes avant le début de la plénière parce que j’aime ce calme avant la tempête”