ACTUALITÉS

Bruxelles - Coronavirus
“Il faut saluer le monde économique et l’horeca qui, dans ces moments difficiles, respectent les consignes fédérales”
Le mercredi 18 mars 2020

En pleine crise sanitaire Covid-19, Fabian Maingain, échevin des Affaires économiques et de l’Emploi à la Ville de Bruxelles, était l’invité de Fabrice Grosfilley sur BX1+, ce mardi 17 mars pour discuter de l’impact des mesures sur l’économie bruxelloise.

Sauver notre économie

Pour l’échevin à la Ville de de Bruxelles, « nous sommes en train de vivre un moment crucial. Nous devons faciliter le bon respect des normes sanitaires pour éviter d’arriver à une surcapacité dans nos hôpitaux. Ensuite, notre deuxième priorité est de sauver notre système économique, de pouvoir aider nos indépendants, nos commerces, nos restaurateurs… L’impact économique est déjà là. »

Merci aux commerçants, restaurateurs et indépendants

Fabian Maingain tire son chapeau au secteur économique de la Ville de Bruxelles mais aussi de la région : « Je tiens à saluer le monde économique, le monde de l’horeca qui, dans ces moments difficiles, respectent les consignes fédérales. D’autres mesures sont prises par les commerçants eux-mêmes pour assurer les meilleures conditions sanitaires possibles tout en maintenant un minimum d’activité économique même si le ralentissement et la perte d’activité est déjà là. »

Numéro d’appel gratuit

Sur le territoire de la Ville de Bruxelles, ce sont 6.000 commerçants qui sont impactés par les mesures de confinement décidées par le gouvernement fédéral. La première urgence pour Fabian Maingain était d’informer correctement les commerçants. « Nous avons mis en place un numéro vert 0800/20.035 pour expliquer les mesures et le périmètre d’action de celles-ci. Pour les questions concernant les aides complémentaires, le numéro vert est aussi à disposition mais également le 1819 (pour toute la Région) qui permet d’avoir plus d’informations sur les possibilités tant en termes de chômage pour les employés, qu’en mesures d’accompagnement pour les indépendants. »

Report ou annulation des charges pour les entreprises ?

Alors que certaines aides ont été annoncées par le gouvernement fédéral comme le report de la TVA, des cotisations sociales ou de l’impôt sur les sociétés, notre échevin à la Ville de Bruxelles souhaite faire passer un message : « Je veux dire au fédéral et à la Région qu’il ne faut pas que des alternatives misent en place par certains les pénalisent dans l’obtention d’aides. Il ne faut que que quelques repas à emporter chez un restaurateur ne lui permettent pas d’obtenir des aides parce que sa baisse de chiffre d’affaires est bien là ! Il faut pouvoir aider l’ensemble de ces commerçants et de ces indépendants dans cette crise tout à fait inédite. La demande du secteur est même d’aller encore plus loin en obtenant l’annulation de certaines cotisations et charges plutôt qu’un simple report. On doit aussi pouvoir trouver un équilibre entre essayer de maintenir une activité économique nécessaire à notre Région en termes d’emploi et le suivi des précautions sanitaires. »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Jonathan de Patoul : « Il y a une discrimination entre les candidats au permis »
Sécurité routière Jonathan de Patoul : « Il y a une discrimination entre les candidats au permis »
« Nous ferons tout pour que la porte qui vient de s’entrouvrir pour un vrai statut de l’artiste ne se referme pas »
culture "Nous ferons tout pour que la porte qui vient de s'entrouvrir pour un vrai statut de l'artiste ne se referme pas"
« Les assises doivent évoluer mais il faut conserver le jury populaire »
justice "Les assises doivent évoluer mais il faut conserver le jury populaire"
« Un fonds pour accompagner spécifiquement les personnes qui ont perdu leur emploi pour cause de faillite »
plan de relance de la Région bruxelloise "Un fonds pour accompagner spécifiquement les personnes qui ont perdu leur emploi pour cause de faillite"