ENSEIGNEMENT SECONDAIRE
"Il faut écouter les pédagogues et accompagner les enseignants vers un enseignement hybride"
Le mardi 10 novembre 2020

Les écoles rouvriront leurs portes ce lundi 16 novembre. Jusqu’aux vacances de Noël, la formule choisie sera celle des cours en présentiel pour le fondamental et le premier degré du secondaire, et de l’hybdridation des apprentissages (mi-temps à l’école, mi-temps à distance) dans les deuxième et troisième degrés du secondaire. Joëlle Maison dépose une motion à la Fédération Wallonie-Bruxelles pour accompagner les enseignants dans cette transition.

Les pédagogues et les enseignants peu écoutés

Pour la députée DéFI à la Fédération Wallonie-Bruxelles Joëlle Maison, qui interrogeait la ministre de l’Éducation ce mardi 10 novembre au Parlement, « le travail mené par le gouvernement est énorme, il s’est concerté avec beaucoup de monde mais finalement très peu avec les principaux intéressés, les pédagogues et les enseignants. »

Une « école nouvelle »

Joëlle Maison rappelle ainsi : « La situation que nous vivons est évidemment exceptionnelle. Mais c’est précisément pour ce motif qu’il convient de rassurer le monde scolaire. Sur le plan pédagogique, le concept de l’ « école du dehors » n’est pas neuf. La crise sanitaire lui offre aujourd’hui une nouvelle dimension. Comme l’indique le pédopsychologue Bruno Humbeeck avec beaucoup de pertinence, la « classe » en tant que groupe ne doit plus rimer avec « la classe » en tant qu’espace. Des contenus moins formatés et une nouvelle posture pédagogique seront rendus possibles par des groupes sensiblement réduits qu’un enseignement hybride pourrait autoriser. La fin du stress provoqué par la « course aux programmes », la modification des rythmes scolaires, un lien plus étroit avec le concret, l’environnement, le monde du travail. Une pédagogie axée sur la coopération, le développement de l’esprit critique. C’est aujourd’hui ce qui fait sens, tant pour les élèves que les enseignants. En cohérence et en complémentarité avec le Pacte d’excellence, le déploiement de cette école nouvelle, qui doit se penser pour partie hors des murs, permettrait de redonner du sens et du souffle à toute une communauté scolaire dont l’enthousiasme s’érode au fil du temps. »

Une motion pour accompagner les profs

C’est la raison pour laquelle Joëlle Maison a introduit ce mardi une motion appelant le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles à prendre des mesures pour accompagner les enseignants dans cette transition. « Aucune cellule d’accompagnement pédagogique n’a été mise à leur disposition alors que de nombreux pédagogues dont certains ont consacré leur vie professionnelle à la question de la pédagogie inversée, sont prêts à leur offrir leur temps et leurs techniques », regrette-t-elle. « Il faut aussi souligner que le confinement a exacerbé les inégalités sociales et révélé le manque de matériel informatique et fait naître une nouvelle forme de harcèlement entre élèves. »

La motion déposée par DéFI demande donc trois choses au gouvernement de la FWB :

  • D’accompagner les enseignants au moyen de cellules pédagogiques et de techniques diffusées par des personnes qui maitrisent le discours pédagogique ; d’impliquer les pédagogues dans la transition vers un enseignement hybride ;
  • De mettre à disposition des chefs d’établissements, en collaboration avec les communes, un dispositif unique et clairement identifié, visant à donner accès à du matériel et à un espace numérique pour les élèves qui en sont dépourvus à domicile ;
  • De mettre rapidement en oeuvre des mesures concrètes visant à permettre aux enseignants et chefs d’établissements de prévenir et de lutter contre le cyber-harcèlement.
Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
« Ce n’est pas la finalité qui est en cause, mais la méthode »
fermeture du bois de la cambre "Ce n'est pas la finalité qui est en cause, mais la méthode"
« Il faut un gouvernement, maintenant, car le pire de cette crise est peut-être à venir »
université d'été "Il faut un gouvernement, maintenant, car le pire de cette crise est peut-être à venir"
« Responsabilité, solidarité, équité sont nos valeurs et notre combat est clair : revivifier la démocratie »
université d'été "Responsabilité, solidarité, équité sont nos valeurs et notre combat est clair : revivifier la démocratie"
Fleurus veut protéger les mers et les océans
Province du Hainaut Fleurus veut protéger les mers et les océans