ACTUALITÉS

Région bruxelloise
“Il est préférable d'instaurer une seule zone de mobilité BruPass élargie à 30 km et à tarif unique très réduit”
Le mardi 27 avril 2021

Ce mardi 27 avril en commission mobilité, notre chef de groupe au Parlement bruxellois, Emmanuel De Bock, s’inquiétait l’élargissement et l’intégration tarifaire des moyens de mobilité à Bruxelles via la création du ticket Brupass et Brupass XL auprès de la ministre de la mobilité Elke Van Den Brandt.

Une seule zone de mobilité Brupass élargie à 30 km

Depuis des années, DéFI se bat pour une nouvelle offre tarifaire intégrée commune aux quatre opérateurs de transports présents sur le territoire de la Région bruxelloise (Stib, SNCB, De Lijn, TEC). Il s’agit actuellement des billets Brupass et Brupass XL. Cependant, notre député bruxellois s’inquiète du peu de considération qu’il est donné aux usagers quotidiens des transports publics pour qui la mobilité ne s’arrête pas aux frontières d’une commune ou d’une Région. “Dans la configuration actuelle, basée sur une zone élargie de 11,5 km depuis la Grand-Place de Bruxelles, les Bruxellois et les navetteurs flamands de 18 communes situées en Brabant flamand peuvent actuellement voyager avec un seul billet grâce au Brupass XL. Et pour cause, la Région bruxelloise est enclavée dans la Région flamande. Cette zone élargie a pour conséquence que les navetteurs en provenance du Brabant wallon ne bénéficient pas des mêmes avantages que les navetteurs flamands. À l’heure actuelle, si j’interprète correctement les informations en ligne sur le site de la STIB, il faut emprunter les lignes TEC 40, 121 ou 122, depuis la commune de Braine-L’Alleud, pour pouvoir bénéficier du tarif intégré Brupass XL en se rendant à Bruxelles. Sont donc exclus de ce tarif intégré les navetteurs qui, par exemple, montent dans le 122 à Waterloo. Je pense qu’il serait donc préférable d’instaurer une seule zone de mobilité BruPass élargie à 30 km et à tarif unique très réduit, plutôt qu’une mobilité (semi-)gratuite sur une portion réduite !”, explique Emmanuel De Bock.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
“De nombreux établissements ne possèdent pas de terrasses et si c’est le cas, les recettes potentielles ne seront pas suffisantes”
Région bruxelloise “De nombreux établissements ne possèdent pas de terrasses et si c’est le cas, les recettes potentielles ne seront pas suffisantes”
“Sauf cas extrême, l’intérêt de l’enfant est de vivre avec ses parents”
Fédération Wallonie-Bruxelles “Sauf cas extrême, l’intérêt de l’enfant est de vivre avec ses parents”
Former les puéricultrices à la détection des violences sexuelles chez les enfants
Fédération Wallonie-Bruxelles Former les puéricultrices à la détection des violences sexuelles chez les enfants
“Il est urgent de dépénaliser totalement l’avortement en Belgique”
IVG “Il est urgent de dépénaliser totalement l’avortement en Belgique”