ACTUALITÉS

Parlement bruxellois
“Il est inconcevable que le choix libre d’aller vivre en maison de repos soit l’objet d’une discrimination en cas d’épidémie”
Le lundi 26 octobre 2020

Ce jeudi 22 octobre, en Commission spéciale Covid-19, Marie Nagy, Députée bruxelloise interpellait le Ministre Alain Maron, chargé de l’Action sociale et de la Santé pour la COCOF et la COCOM, sur ce qui représente, pour DéFI, l’un des véritable noeud de la catastrophe vécue par les Maisons de repos, à savoir; le refus d’hospitalisation de leurs résidents.

700 résidents de maisons de repos décédés du Covid-19 à Bruxelles

Effectivement, un véritable drame s’est joué derrière les murs des maisons de repos en mars, avril et mai derniers. A Bruxelles, nous déplorons la mort de près de 700 résidents. Et, au plus fort de la première vague, 70% des décès dus au COVID ont eu lieu en maisons de repos.Ces morts auraient-elles pu être évitées ? Marie Nagy le rappellera, à chaque audition de cette commission spéciale COVID, elle n’a eu de cesse d’interroger les acteurs de la crise pour tenter de dégager des pistes de réponses concernant cette problématique. Pourtant, clame-t-elle, « les réactions des personnes auditionnées à ce propos sont toutes similaires : « Nous n’avons pas reçu de ligne directrice allant dans le sens d’un refus d’hospitaliser les résidents» ; « Nous n’avons eu aucun retour de ce type de problèmes ». Cependant, jusqu’à preuve du contraire, nos médias ne sont pas des adeptes du « fake news » et tous, sans exception, ont relayé de nombreux témoignages, de médecins, de directeurs de maisons de repos, d’infirmiers, de kinés, de familles de victimes et j’en passe, qui font état d’un véritable souci concernant l’hospitalisation des résidents durant cette première vague. A Bruxelles, c’est Michel Hanset, médecin coordinateur à La Cambre qui tire la sonnette d’alarme et explique avoir rapidement fait face à des refus d’hospitalisation de la part de plusieurs hôpitaux Bruxellois. Alors que s’est-il passé ? »

Discrimination en temps de pandémie ?

Plusieurs personnes pointent du doigt les recommandations de la Société belge de gérontologie et de gériatrie, adressées en début de crise à l’ensemble des hôpitaux et des médecins coordinateurs de maisons de repos et qui se basent sur une classement des résidents. « Ce classement, allant de 1 à 9, définit les niveaux de fragilité d’une personne. A partir du niveau 7, on est considéré comme complètement dépendant et l’hospitalisation n’est alors plus l’option préconisée… Comment ces recommandations ont-elles été reçues par le cabinet? Des indications fortes ont-elles été envoyées au Maisons de repos et aux hôpitaux pour ne pas tenir compte de ces recommandations ?! » s’interroge Marie Nagy.

Un choix libre qui ne doit pas se traduire par une discrimination

Notre Députée revient également sur la pression initiale subies par les hôpitaux qui voient leur capacité d’accueil de plus en plus limitées ; « Le plan de répartition des hôpitaux a-t-il été effectif ? Il ne l’a pas semblé… Pourtant, il s’agit d’un moyen efficace pour dégager des places et ainsi permettre à tous d’être hospitalisés dignement. » 

Marie Nagy le rappelle : « Le choix d’une personne âgée d’aller en maison de repos résulte d’un choix libre. Il est inacceptable que ce choix se traduise par une discrimination, à savoir une plus forte probabilité de mortalité en cas d’épidémie ! »

Le Ministre Maron ne répondra que partiellement à ces questionnements. Il explique qu’il a été question de confier une réflexion sur le refus des hospitalisations de résidents de maisons de repos et de soin au comité de bioéthique afin que ce dernier tire tout cela au claire et formule des recommandations concrètes. Le comité se déclarant incompétent pour traiter le sujet, il n’en a plus été question. « Qu’en est-il donc du suivi de cette réflexion?! » insiste la Députée amarante. Encore une fois, elle ne trouveras pas de réponses à ses questions…

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Woluwe-Saint-Lambert obtient le titre de « Commune du commerce équitable »
développement durable Woluwe-Saint-Lambert obtient le titre de « Commune du commerce équitable »
“Il faut offrir à la population des perspectives, tout en évitant une troisième vague”
Covid-19 “Il faut offrir à la population des perspectives, tout en évitant une troisième vague”
Le budget bruxellois en hausse de 33%
Bien-être animal Le budget bruxellois en hausse de 33%
Une nouvelle mesure pour aider les chercheurs d’emploi, dont l’entreprise a fait faillite, à rebondir
Région bruxelloise Une nouvelle mesure pour aider les chercheurs d’emploi, dont l’entreprise a fait faillite, à rebondir