ACTUALITÉS

Pepinster
Un groupe de travail sur la biodiversité grâce à DéFI
Le mercredi 22 juillet 2020

Jean-Marie Fafchamps, conseiller communal DéFI à Pepinster, a présenté en fin de conseil une proposition pour préserver la biodiversité, peut-on lire dans les pages de l’Avenir.

Le niveau local peut apporter des solutions

« Le dernier rapport sur l’état de l’environnement wallon montre que dans notre région, la biodiversité se porte mal. Le niveau local est certainement l’endroit où la réponse à cette situation peut être la plus rapide et la plus efficace et la plus pertinente ».
L’élu amarante souhaite agir sur plusieurs matières, notamment le fauchage, l’abattage, l’élagage des arbres et des haies ou encore la protection de la faune la plus menacée. Concrètement, il propose l’installation d’un groupe de travail qui sera chargé de proposer des modifications aux articles du règlement de police zonal dont six articles abordent les matières sur lesquelles il faudrait agir.

Un projet qui a été approuvé à l’unanimité, après plusieurs modifications à la proposition initiale : le délai a par exemple été revu et le groupe devra être constitué pour le 30 septembre, trois échevins chapeauteront le groupe de travail et non plus uniquement Doris Quadflief.

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Carte blanche : « Plan taxi : sortons de l’impasse par le haut « 
Région bruxelloise Carte blanche : "Plan taxi : sortons de l’impasse par le haut "
Abattage rituel : “Comme ministre du Bien-être animal, je ne peux pas ne pas mettre ce dossier sur la table du gouvernement”
Interviews Abattage rituel : “Comme ministre du Bien-être animal, je ne peux pas ne pas mettre ce dossier sur la table du gouvernement”
Il faut renforcer la cybersécurité de nos hôpitaux bruxellois
Région bruxelloise Il faut renforcer la cybersécurité de nos hôpitaux bruxellois
François De Smet : “J’arrive 5 minutes avant le début de la plénière parce que j’aime ce calme avant la tempête”
Podcast François De Smet : “J’arrive 5 minutes avant le début de la plénière parce que j’aime ce calme avant la tempête”