ACTUALITÉS

FWB
DéFI réagit aux promesses électorales du groupe PS en matière d’enseignement
Le jeudi 7 février 2019

Caroline Désir, députée et cheffe de groupe PS au Parlement bruxellois a récemment été désignée Echevine de l’enseignement à Ixelles. Elle lève le voile, dans un article du Soir de ce 7 février, sur les promesses électorales de sa formation politique en matière d’enseignement, emboîtant le pas aux propositions irréalistes du PTB ou du cdH en matière de gratuité des transports publics.

Pour DéFI, il est pour le moins surprenant qu’une mandataire socialiste émette des propositions soi-disant inédites, alors que le PS est au pouvoir à la Fédération Wallonie-Bruxelles depuis 38 ans (avec une petite parenthèse entre 1986 et 1991).

En outre, ces propositions sont soit infinançables, soit inadéquates, soit déjà mises en oeuvre, pour preuve :

  • Infinançables : Les propositions relatives à la gratuité des repas scolaires du midi pour tous les élèves sont infinançables et provoqueraient un effet d’aubaine. Pourquoi le contribuable devrait-il supporter le coût de repas scolaires alors que la très grande majorité des familles sont en capacité financière de le faire?
  • Inadéquates: Concernant l’enveloppe liée à l’encadrement différencié. Outre la question de la faisabilité budgétaire, il faut savoir que ce dispositif essentiel qui permet d’injecter des moyens et du personnel supplémentaires dans les écoles accueillant un public défavorisé n’a fait l’objet, depuis ses 20 années d’existence, d’aucune évaluation! Pour DéFI, il semble dès lors essentiel d’évaluer l’impact de ces politiques avant d’en proposer une extension.
  • Obsolètes: La proposition de renforcer les dispositifs d’accueil des élèves primo-arrivants (DASPA) et d’apprentissage de la langue d’enseignement (ALE) a déjà été rencontrée. Un décret a été voté à la quasi-unanimité, ce 6 février au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles (PFWB). Les députés DéFI s’y sont associés avec enthousiasme et Joëlle Maison, cheffe de groupe DéFI au PFWB) a salué ce texte à l’occasion de ses interventions en Commission de l’Education et en séance plénière.

Promettre l’irréalisable est une politique à court terme qui engendrera d’immenses déceptions à long terme chez les parents et les élèves. C’est aussi un aveu d’impuissance face aux défis de notre enseignement”, déclare Joëlle Maison.

Chez DéFI, nos priorités sont:

    1. Revaloriser le métier d’enseignant Certaines mesures requièrent un peu de moyens: la formation continuée des enseignants et un tutorat systématique pour les jeunes enseignants. D’autres nécessitent uniquement une modernisation de la vision: décloisonner les réseaux d’enseignement en permettant aux enseignants de valoriser leur ancienneté, quelle que soit l’école, quel que soit le réseau où ils travaillent. Les députés DéFI ont déposé leur proposition au PFWB, ce 23 janvier. Laisser aussi plus de liberté pédagogique au chef d’établissement et à son équipe.  
    2. Évaluer au plus vite l’encadrement différencié afin d’offrir aux élèves les plus défavorisés un encadrement et une pédagogie qui leur permettra de s’épanouir au mieux dans leur établissement scolaire.
    3. Privilégier les pédagogies actives et redéfinir la posture de l’enseignant en classe. Privilégier le travail interactif, collaboratif, en petits groupes. Développer l’entraide, l’empathie et le tutorat entre élèves. S’inspirer des meilleures pratiques des systèmes les plus performants. Différencier.
    4. Financer d’abord la création de nouvelles places attractives dans les écoles en focalisant notre attention sur la construction de bâtiments éco-responsables, des écoles à pédagogies nouvelles et des filières technologiques du futur.
    5. Procéder à une rénovation massive de nos bâtiments scolaires via un appel de fonds européen (banque européenne d’investissement) et tiers-investisseur pour une meilleure isolation (réduction des charges d’exploitation et participation aux efforts de lutte contre le réchauffement climatique).
Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Grâce à Didier Gosuin et à DéFI, Bruxelles n’a jamais compté autant d’entreprises !
élections 2019 Grâce à Didier Gosuin et à DéFI, Bruxelles n'a jamais compté autant d'entreprises !
L’accès à la propriété est de plus en plus difficile pour les jeunes ménages !  Trouvez-vous cela juste ?
#cequiestjuste L’accès à la propriété est de plus en plus difficile pour les jeunes ménages ! Trouvez-vous cela juste ?
Payer un loyer peut représenter une dépense lourde pour un ménage !  Trouvez-vous cela juste ?
#cequiestjuste Payer un loyer peut représenter une dépense lourde pour un ménage ! Trouvez-vous cela juste ?
« La gauche nous dit de droite, la droite nous accuse d’être de gauche : ça prouve que nous sommes exactement là où nous devons être »
meeting de bruxelles « La gauche nous dit de droite, la droite nous accuse d'être de gauche : ça prouve que nous sommes exactement là où nous devons être »