ACTUALITÉS

Podcast
François De Smet : “J’arrive 5 minutes avant le début de la plénière parce que j’aime ce calme avant la tempête”
Le jeudi 14 octobre 2021

François De Smet, Président de DéFI et député fédéral, participait au podcast “Les Quatre Saisons” de la RTBF. Au programme de ce vingtième épisode : le conflit ! Le conflit est-il intrinsèque à la politique ? La politique est-elle « source de conflits« , comme le prétend Paul Magnette ? N’est-il pas possible, envisageable, de s’écouter, d’avoir du respect, de tenter de trouver des consensus, des solutions dans le respect tant de l’opposition que du partenaire de majorité ?

Le calme avant la tempête

François De Smet se confie au micro d’Himad Messoudi et Baptiste Hupin : « J’aime arriver 5 minutes avant le début de la plénière parce que j’aime ce calme avant la tempête. Cette pièce calme peut devenir en 10 minutes un véritable chaudron parce qu’on attend un ministre au tournant concernant telle ou telle décision. On a déjà fait revenir un ministre à minuit à cause d’un tweet qui fuitait une information, par exemple. On a l’impression que c’est ici que tout se passe. Et même s’il y a une part de théâtre vivant, nous n’incarnons pas de faux rôles. Même s’il y a une partie de rituels, si tout est réglementé au niveau des prises de parole, ça fonctionne. C’est comme au théâtre, il y a les 3 coups et cette salle se transforme le temps d’une séance plénière et redevient tout à fait normale une fois que tout le monde est parti. »

Ont-ils signé un même accord ?

Depuis la création de la coalition Vivaldi, y a-t-il eu davantage de conflits au Parlement fédéral ? « Objectivement, il y a eu moins de conflits qu’avant cette coalition, explique François De Smet. En effet, l’année précédente, malgré qu’il n’y avait pas le Covid-19, les majorités se faisaient et se défaisaient sur des projets. Avec la Vivaldi, il y a le jeu habituel d’une majorité qui doit faire corps et d’une opposition qui est là pour critiquer et il y a, pour moi, un vice de construction de cette majorité qui est qu’elle a conclu un accord de gouvernement qui a laissé délibérément un certain nombre de portes ouvertes. Au fur et à mesure des dossiers, on se demande parfois si les partis de la Vivaldi ont bien signé le même accord. »
Retrouvez, ici, l’intégralité du podcast “Les Quatre Saisons” de la RTBF

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Carte blanche : « Plan taxi : sortons de l’impasse par le haut « 
Région bruxelloise Carte blanche : "Plan taxi : sortons de l’impasse par le haut "
Abattage rituel : “Comme ministre du Bien-être animal, je ne peux pas ne pas mettre ce dossier sur la table du gouvernement”
Interviews Abattage rituel : “Comme ministre du Bien-être animal, je ne peux pas ne pas mettre ce dossier sur la table du gouvernement”
Il faut renforcer la cybersécurité de nos hôpitaux bruxellois
Région bruxelloise Il faut renforcer la cybersécurité de nos hôpitaux bruxellois
“La Vivaldi colmate les brèches mais ne gouverne pas”
Déclaration du gouvernement “La Vivaldi colmate les brèches mais ne gouverne pas”