ACTUALITÉS

Province du Hainaut
Francis De Hertog, échevin à Enghien rejoint DéFI !
Le jeudi 10 juin 2021

Ce mercredi 9 juin, Francis De Hertog, échevin à Enghien, a officialisé, lors d’une conférence de presse son adhésion à DéFI. Revenons sur le cheminement qui a induit cette annonce.

Parcours et motivation

Francis De Hertog a été conseiller communal à Enghien de 2006 à 2012. Après une divergence de vue avec le MR, en 2018, sur l’idée d’ouvrir la liste à des citoyens, lui et quelques amis créent leur propre liste, une liste citoyenne “Enghien En MouVement”. Il est alors persuadé que plus jamais, il ne se préoccupera de considérations politiques autres que celles de l’espace communal.Les résultats d’octobre 2018 le confortent dans cet état d’esprit. La liste citoyenne qu’il crée avec des amis et composée de personnes hétéroclites récolte 4 sièges. Francis De Hertog est réélu et intègre la majorité en devant échevin avec, dans son portefeuille politique, les compétences de la Population et Etat civil, de la Culture, du Commerce et du développement local, de l’Aménagement du territoire et de l’Urbanisme, des Relations publiques (jumelage et associations patriotiques), du Culte et de la laïcité.

Rejoindre DéFI ?

Lors des élections régionales, fédérales et européennes de 2019, Francis De Hertog trouve inquiétant l’immobilisme induit par la longue période de formation du gouvernement fédéral, les discours se limitant de plus en plus à des slogans manquant de plus en plus de nuances. Malgré l’épreuve sanitaire du Covid-19, les préoccupations politiques, qu’il croyait enfouies au fond de lui, ont peu à peu refait surface. Il ne lui était plus possible de rester indifférent à ce qui se déroulait sous ses yeux.

Il s’est d’abord intéressé à l’un des personnages emblématiques du parti DéFI, Didier Gosuin au travers de son livre : « Le temps de l’indignation est dépassé : sortir de l’impasse néolibérale ». Par la suite, il a pu apprécier les positions mesurées, pédagogiques et différentes de François De Smet. De fil en aiguille, il s’est intéressé de plus en plus au positionnement de DéFI, aux valeurs que notre parti défend et fin juillet 2020, Francis De Hertog devient “simple” adhérent de DéFI
Francis De Hertog nous explique les raisons : “Chez DéFI, je retrouve les valeurs progressistes telles que la laïcité, les questions sociétales (euthanasie, mariage pour tous, IVG, migration…), la volonté de ne pas dissocier le développement économique du bien-être social, d’y intégrer la transition écologique (ces trois dimensions étant indissociables et au centre de la réalité de ce 21ème siècle), la défense des minorités quelles qu’elles soient (et dans une commune à facilités pour les néerlandophones c’est important de le souligner). DéFI est un parti proche des citoyens, à l’écoute de ceux-ci et prêt à co-construire avec eux. On me qualifie d’idéaliste, et en ce sens, des préoccupations telles que le bien-être animal et l’éthique sont importantes.”

Rester proche du citoyen

Tout aurait très bien pu en rester là, sans compter sur Emmanuel Cornette, président de la section WAPI et Pascal Goergen, Président de DéFI Wallonie, qui contacte quelques semaines après son adhésion, Francis De Hertog afin de prévoir une rencontre et envisager un engagement plus visible au sein de DéFI
Notre nouveau membre précise : “Je reste bien entendu au niveau politique, membre et échevin du groupe en MouVement qui est un mouvement pluraliste, ouvert et centré sur la gestion de la Ville d’Enghien et ses villages. J’ai très rapidement prévenu mes partenaires de ce choix. Cette implication au niveau de DéFI me permet d’échanger des idées avec d’autres élus, de mener des réflexions sur des enjeux, des thématiques qui dépassent l’échelle locale mais qui peuvent l’éclairer. C’est une décision personnelle, sans aucune ambition autre que celle de défendre les différentes positions régionales, communautaires, fédérales et européennes de DéFI, un parti proche du citoyen, qui mise sur celui-ci que ce soit à Bruxelles ou en Wallonie.”

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
Développement du réseau de la STIB et le choix des modes de transport
Région bruxelloise Développement du réseau de la STIB et le choix des modes de transport
“On a l’impression qu’on avance trop vite, sans concertation, et ça crée énormément de crispation”
Mobilité en Région bruxelloise “On a l’impression qu’on avance trop vite, sans concertation, et ça crée énormément de crispation”
30 lauréats pour l’appel à projets Digital Brussels
Région bruxelloise 30 lauréats pour l’appel à projets Digital Brussels
Woluwe-Saint-Lambert collectionne les distinctions
Sport Woluwe-Saint-Lambert collectionne les distinctions