Santé/Social
Le financement de la Clinique de Concertation
Le vendredi 6 octobre 2017

La Clinique de Concertation effectue un travail thérapeutique de réseau autour de situations de détresses multiples ou de cas complexes. La méthode associe pratique clinique et expérience formative. En 2016, un courrier signifiait aux responsables du dispositif la fin des subventions au motif que les activités de la Clinique de Concertation relevaient de l’action sociale plutôt que de la santé. Un argumentaire qui alimente certaines tendances au cloisonnement de pratiques pourtant consubstantielles dans notre Région.

Les professionnels de terrain jouent un rôle important dans la mise en place des politiques publiques en faisant remonter plusieurs constats, dont celui que les personnes en situation de précarité sont particulièrement touchées par les pathologies mentales ou par des difficultés d’ordre psychologique. Ce constat appelle à la nécessité de mettre en place des dispositifs d’accès aux soins ciblés pour ce type de public, les personnes en situation de précarité relèvent souvent d’une prise en charge à la fois sociale et sanitaire. Le cloisonnement entre les secteurs du champ sanitaire et du champ social et les logiques propres à chaque domaine entravent la mise en oeuvre d’une approche transversale. Les professionnels ont fait remonter des incohérences importantes dans la prise en charge de ces personnes qui font parfois des allers-retours entre les institutions sanitaires et sociales sans qu’il y ait de véritable concertation entre les professionnels de terrain, d’où l’importance du rôle des coordinations sociales. C’est un débat d’ampleur sociétale.

Cela m’amène à mes questions :

  • Avez-vous pris des mesures favorables au décloisonnement du secteur social/santé ? Quid des partenariats entre les institutions afin de coordonner la prise en charge des personnes en situation de précarité ?
  • Comment pallier le manque de ressources des travailleurs de terrain pour mesurer la souffrance des usagers et apporter des réponses adaptées aux situations auxquelles ils sont confrontés ?
  • Un financement est-il prévu pour les acteurs prônant le décloisonnement, e.g. les Cliniques de Concertation ?

Découvrez : 

Le compte rendu des débats

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Economie Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Logement Mobilité Santé Social
AUTRES ACTUALITÉS
Mise-en-cause du numerus clausus : quels contacts avec la FWB et le Fédéral
Numerus clausus Mise-en-cause du numerus clausus : quels contacts avec la FWB et le Fédéral
Education : DéFI s’engage dans la lutte contre le harcèlement scolaire !
Education DéFI s'engage dans la lutte contre le harcèlement scolaire !
L’accord de coopération entre la Commission Communautaire Française, la Communauté Flamande et la Commission Communautaire Commune concernant la mise en œuvre du parcours d’intégration obligatoire en région bruxelloise
Affaires sociales L’accord de coopération entre la Commission Communautaire Française, la Communauté Flamande et la Commission Communautaire Commune concernant la mise en œuvre du parcours d’intégration obligatoire en région bruxelloise
L’arrivée de la plateforme Helpper en région bruxelloise et le risque de concurrence déloyale dans le secteur des aides à domicile, induit par la mesure fédérale dite des 500 	euros défiscalisés
Affaires sociales L’arrivée de la plateforme Helpper en région bruxelloise et le risque de concurrence déloyale dans le secteur des aides à domicile, induit par la mesure fédérale dite des 500 euros défiscalisés