ACTUALITÉS

Coronavirus
Fabian Maingain appelle à la réouverture des marchés alimentaires
marché
Le lundi 27 avril 2020

Fabian Maingain, l’Échevin des Affaires économiques à la Ville de Bruxelles appelle à la réouverture des marchés alimentaires avec la mise en place d’un cadre sanitaire. Grands oubliés de cette crise, ce sont plus de 600 ambulants qui ne peuvent pas vendre leur marchandise sur les marchés de la Ville de Bruxelles depuis le mois de mars.

Une alternative aux supermarchés

Selon Fabian Maingain, la réouverture des marchés permettrait de fournir une alternative aux supermarchés. « De nombreux consommateurs ont constaté une hausse de certains prix dans les grandes surfaces. Pour pallier à ce problème, la Ville de Bruxelles souhaite se baser sur le modèle français où les marchés ont pu rester ouverts. La ville d’Argenteuil, par exemple, a pu constater une fréquentation importante du marché. En effet, les files d’attentes sont mieux organisées que celles des supermarchés. Les mesures de distanciation sociale sont également plus strictes. »

Travailler par vagues

Les marchés concernés, dans un premier temps, avec la mise en place d’un plan propre à chacun seraient les marchés :

– Saint-Catherine (ainsi que sa partie bio),
– Anneessens,
– Bockstael,
– De Wand,
– de la Chaussée d’Anvers,
– Peter Benoit / NOH.

Afin de limiter le nombre de marchands présent et permettre une organisation optimale et selon des règles strictes, l’Échevin des Affaires économiques à la Ville de Bruxelles propose de ne prendre en compte que les marchands alimentaires qui sont abonnés sur le marché, ainsi que les volants alimentaires ayant répondu à l’appel de la Commune.

D’importantes mesures d’hygiène et de logistique

Une autre condition d’accès serait l’obligation pour le marchand d’être en possession du matériel nécessaire pour ses employés (gants, masques et film alimentaires pour protéger son étalage lorsqu’il s’agit de fruit et légume). Fabian Maingain explique : « Une importante organisation logistique devra être mise en place notamment via le placement de barrières devant les stands pour protéger les denrées alimentaires pour organiser les files d’attentes, l’interdiction du self-service etc… Il serait aussi important de sensibiliser les marchands à proposer aux clients de payer par carte bancaire, mais aussi d’organiser un système de précommande afin de limiter le temps d’attente dans les files. »

A Charleroi aussi, DéFI s’inquiète du sort des maraîchers

Ce lundi soir, une réunion a eu lieu entre le Collège carolo et les différents partis de l’opposition en vue de préparer le conseil communal d’avril qui a eu lieu ce mardi 28 avril. Jean-Noël Gillard, conseiller communal de l’opposition carolo en a profité pour interpeller le bourgmestre et son Collège au sujet des maraîchers. « J’ai eu quelques contacts avec des maraîchers de la région. Ils ne trouvent pas de réponses à leurs questions et se sentent délaissés. A priori, les maraîchers ne pourront pas reprendre leurs activités tout de suite. Les marchés sont en effet synonymes de regroupements de personnes. Et c’est insoutenable, quand on pense que des lieux comme Rive Gauche ou Ville 2 vont pouvoir rouvrir. Je pense qu’il est possible d’organiser quelque chose pour permettre à ces maraîchers de reprendre tout doucement une activité. Or, la Ville n’a encore rien fait de concret. Il n’y a pas, à ce jour, de cadre clair concernant les marchés. J’aurais aimé que le bourgmestre prenne un arrêté pour encadrer tout ça et qu’il n’y ait pas de discrimination entre les commerçants locaux. »

Thématiques populaires
Culture Droits humains Droits linguistiques Education Emploi Enseignement Enseignement supérieur Environnement Fédération Wallonie-Bruxelles Gouvernance Mobilité Pouvoirs locaux Santé Social Élections 2019
AUTRES ACTUALITÉS
« Il est temps de demander  l’élargissement de la Région bruxelloise »
négociations fédérales "Il est temps de demander l'élargissement de la Région bruxelloise"
Un groupe de travail sur la biodiversité grâce à DéFI
Pepinster Un groupe de travail sur la biodiversité grâce à DéFI
Article 27 emménage à la Maison Howet de Libramont-Chevigny
Province du Luxembourg Article 27 emménage à la Maison Howet de Libramont-Chevigny
DéFI va investir pour vous défendre, vous rassembler et fédérer le plus possible
Fête nationale DéFI va investir pour vous défendre, vous rassembler et fédérer le plus possible